Reims: La Cathédrale retrouve son sourire

CATHEDRALE1010_cr

La restauration du portail nord de la cathédrale de Reims entre dans sa dernière phase et la partie supérieure est déjà terminée.
Les restaurateurs et sculpteurs interviennent actuellement sur les sculptures monumentales des deux abrasements, dont l’un abrite le célèbre ange au sourire. Après la consolidation, le nettoyage et la repose des éléments retrouvés, il reste encore à rendre tout leur éclat aux statues.
La restauration du portail nord, financé par l’Etat – Ministère de la Culture et de la Communication, pour un montant de 3 820 000 euros, s’inscrit dans le cadre d’une campagne globale sur les trois portails de la façade.
Une campagne commencée par la restauration du portail central, suivie par celle du portail Sud, achevée en 2005. Commencée en 2007, celle du portail nord s’achèvera à la fin de l’année, à quelques mois des festivités du huitième centenaire du monument.
Le portail Nord et son contrefort adjacent ont été particulièrement touchés par un incendie, au cours de la Première guerre mondiale. L’incendie de la toiture s’était propagé par le biais d’un échafaudage en bois monté à l’extrémité Nord de la façade occidentale, qui a irrémédiablement une partie des statues et du décor sculpté.
Les statues ont été nettoyées par microabrasion : De la poudre de sable est projetée avec un stylet, permettant un travail précis, ceci, afin de conserver toute la finesse de l’oeuvre, comme les mouvements d’une chevelure par exemple. Le risque majeure de cette partie du travail étant de trop lisser les sculptures et d’en aplatir tous les détails.
Lorsque l’état de la sculpture le nécessitait, une première consolidation de la pierre a été faite avec de la cilice, appliquée au pinceau. Pour les statues dont l’état le justifie, une deuxième couche de cilice est également ajoutée, en toute fin de restauration.
Symbole de Reims, l’Ange au sourire a été nettoyé, mais il reste encore à le « repatiner », afin de lui rendre toute sa finesse…
Les statues de l’Homme à tête d’Ulysse et de la reine de Saba (originales et copies), qui étaient exposées dans la cathédrale depuis plusieurs mois, vont être prochainement mises en place sur le portail nord. Les originales rejoindront le Palais du Tau. En attendant, Nicolas Buloz sculpte le chapiteau sous lequel sera placé la Reine de Saba, statue dont la réalisation a été financée par l’association des « Amis de la cathédrale de Reims ».
La dernière phase de la restauration du portail nord concerne le contrefort. Il s’agit de déposer, remplacer et consolider les pierres.

Source DRAC Champagne-Ardenne
La lettre de la DRAC Champagne-Ardenne – Octobre 2010

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "Reims: La Cathédrale retrouve son sourire"

  1. La cilice(avec un C) est un vêtement de crin porté par mortification.Ce qui est utilisé ici est de la silice(avec un S)qui est du dioxyde de silicium(matériau dur).

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*