Immobilier à Reims : une bonne année

Les Notaires de la Marne viennent  de présenter leur analyse annuelle du marché immobilier du département.

Selon Maître François Gauthier, « 2011 a été un bon cru, plus calme mais haussier ».  Le marché a continué à être dopé par les taux de crédit qui sont restés bas, les dispositifs d’incitation fiscale et la réforme des plus-values.

Sur le marché du Collectif, les prix du m² ont augmenté aussi bien dans l’ancien que dans le neuf. La hausse dans le neuf  étant cependant 2 fois plus importante que pour l’ancien, un rapport qui n’a jamais été aussi élevé au cours des dix dernières années. A Reims, le prix du m² est en moyenne à 2 125 € alors qu’il s’établit, toujours en moyenne,  à 2 000 € sur le département.

Sur le marché des maisons anciennes, le prix moyen est en hausse de 4%.  Un chiffre qui couvre des disparités. Ainsi, la couronne rémoise chute de 4 % alors que Reims progresse de 2.1%.  Cormontreuil est la commune qui enregistre la plus forte progression à 15.5 %.

Le foncier est, quant à lui, le marché qui a le plus progressé dans la Marne en 2011.

Enfin, les Notaires observent que l’âge des acquéreurs évolue. La part des moins de 30 ans est en recul alors que celle des plus de 60 ans enregistre une hausse de près de 3 points. Ils cumulent ainsi 11 % de part de marché sur l’ensemble du département, niveau jamais atteint au cours des dix dernières années.

Une année électorale rend toujours difficile les projections.  Les Notaires semblent considérer que les baisses de prix ne sont pas pour autant « au programme ».  Si l’on regarde la carte de l’ensemble du territoire, on constate que les grandes agglomérations sont celles qui tirent le mieux leur épingle du jeu. «  Les villes les plus chères sont celles qui enregistrent les plus fortes hausses, ce qui laisse penser, ajoute Maître Gauthier, que Reims a encore du potentiel ».

Soyez le premier à commenter "Immobilier à Reims : une bonne année"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*