Robinet-Vautrin: ensemble pour Reims

Pas de trève des confiseurs pour le duo Arnaud Robinet-Catherine Vautrin. A 3 mois de l’échéance, ils viennent de présenter la campagne qu’ils mèneront pour les municipales 2014 à Reims.

roinetvautrin5101003aaa222
Confirmant le ticket qu’ils forment pour ce scrutin, les deux députés affirment que « la Ville + la Métropole c’est l’avenir ». C’est le sens de l’évolution du territoire. Au printemps prochain, la législation donnera plus de légitimité démocratique à l’agglomération avec la désignation des représentants directement et en 2015, le dossier de l’intercommunalité sera ré-ouvert, ouvrant ainsi la voie à un agrandissement possible de Reims Métropole.

Les candidats élaborent un programme autour de 3 priorités: Développement économique, sport et sécurité. Un programme qui sera présenté en mars après une phase d’écoute, de dialogue et d’échange. La liste de l’équipe candidate devrait être présentée dans quelques semaines.

La campagne se veut innovante avec une affiche que les Rémois commencent à découvrir et qui entend créer un lien de confiance et de proximité avec les habitants de la Ville.

De façon plus concrète, les deux candidats ont répondu aux questions précises des journalistes sur l’actualité locale et sur les dossiers qui seront, très certainement, au coeur de la campagne:

Les transports et la situation de CITURA: ce sera le premier enjeu dès que l’équipe arrivera. Il faut repenser les transports en commun et, de façon plus générale, le plan de circulation

La piscine et la patinoire: Pas de polémique sur la décision de fermeture prise par Adeline Hazan mais il faudra répondre aux attentes très fortes des Rémois sur cet équipement

Le Musée: Ce n’est pas un enjeu électoral. Il faisait d’ailleurs partie du programme lors de la campagne précédente. Le sujet, aujourd’hui, c’est le financement avec un budget évalué à 70 M€ en 2016. Catherine Vautrin fait observer, au passage, qu’Aurélie Filipetti, la Ministre de la Culture n’a pas évoqué ce sujet lors de sa récente visite. Arnaud Robinet parle lui de  nécessaires priorités regrettant, par exemple, les 8 millions investis dans le « lieu commun », l’espace culturel qui sera bâti dans les anciens celliers Jacquart de la rue de mars.

Le projet de Grand Campus: ici encore, il faudra boucler le financement. Mais la priorité, ce n’est pas le projet immobilier, c’est le projet pédagogique et la qualité de la recherche qui pourront faire de Reims une université reconnue.

Enfin, Reims 2020, le projet urbain d’ Adeline Hazan: sur ce sujet la réponse est plus polémique et donne le ton de la future campagne: On part d’une page blanche, rien n’a été fait…pas moins !

La campagne est donc lancée. Probable prochain épisode après les voeux. Ceux d’ Adeline Hazan sont prévus pour le 10 janvier 2014.

Soyez le premier à commenter "Robinet-Vautrin: ensemble pour Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*