Reims: l’appel au calme

Xavier Albertini, adjoint au Maire de Reims en charge de la sécurité
Trouver la bonne limite entre les libertés des uns et des autres, c’est le résultat de cet exercice qu’ont présenté ce lundi Arnaud Robinet, le Maire de Reims et son adjoint à la sécurité Xavier Albertini en détaillant les mesures qui visent à réglementer la vie nocturne pour retrouver un centre-ville apaisé et convivial
Xavier Albertini, adjoint au Maire de Reims en charge de la sécurité

Xavier Albertini, adjoint au Maire de Reims en charge de la sécurité

Il faut dire que le constat est, pour le moins, inquiétant. Les élus citent les nombreuses bagarres, les comas liés à la forte consommation d’alcool, l’insécurité dans les rues adjacentes sans compter la perte d’activité pour les professionnels de la nuit. Le sentiment d’insécurité et de dangerosité s’accroît.  Les secteurs du Forum, de la rue du Temple sont aussi bien concernés que la Place d’ Erlon.

Le mot d’ordre est donné. Le centre-ville de Reims doit redevenir convivial et donc attractif. L’action publique va s’organiser autour de 3 axes: renforcement des règles de vie nocturne, sanctions et accompagnement.
En cause, la consommation d’alcool. Un arrêté va être pris et rentrera en vigueur le 1er mars. A cette date, les gobelets en plastique devront être remplacés par des gobelets rigides consignés et au nom de l’établissement. La vente d’alcool à emporter sera interdite dans les épiceries au delà de 22 heures. La consommation d’alcool en terrasse sera, elle-même, interdite à partir d’une heure du matin. Enfin, pour éviter des prolongations abusives des soirées et les nuisances sonores qu’elles entraînent, les terrasses devront être rangées à partir d’une heure du matin.
Le non-respect renouvelé de ces dispositions pourra aller pour les professionnels jusqu’à l’abrogation du droit de terrasse pour une durée d’un an.
Un comité de suivi sera mis en place. Il se réunira après la période estivale pour un premier bilan.

Soyez le premier à commenter "Reims: l’appel au calme"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*