Courlancy: Acte 1 pour la polyclinique Reims-Bezannes

La première pierre de la polyclinique Courlancy a été posée hier à Bezannes en présence de très nombreuses personnalités et de salariés du groupe médical venus manifester leur inquiétudes.

C’est donc un chantier « titanesque » qui s’ouvre aux portes de Reims. Les chiffres parlent d’eux-même: 135 M€ euros investis, 45 000 m² construits, 700 000 heures de travail, 250 personnes sur le chantier (avec des pointes à 500) pour inaugurer dans deux ans la plus grande clinique privée de France. Soit en 2018, 45 ans jour pour jour, espère Jean-Louis Desphieux, le Président du groupe Courlancy, après l’ouverture de la clinique du même nom.

La journée de ce jeudi est l’aboutissement de 7 années de réflexion, d’étude et d’anticipation. L’investissement sera porté par le groupe ICADE, filiale de la Caisse des Dépôts spécialisée dans l’immobilier de santé. Le groupe COURLANCY sera locataire du site pour une durée initiale de 12 ans.

Le groupe de cliniques privées va donc réorganiser l’offre de soins de ses trois sites sur la métropole rémoise. Le site Saint André sera revendu. L’actuel site « Courlancy » sera rénové et accueillera un grand pôle d’orthopédie ainsi que l’oncologie et des activités de gériatrie et d’urgence. Sur le site des Bleuets seront regroupés l’obstétrique et les soins « de suite et de réadaptation ».

Toutes les autres spécialités seront installées sur le site de Bezannes: ORL, urologie, chirurgie viscérale, vasculaire et l’ophtalmologie. Un grand pôle « mère-enfant » sera également présent. Il sera destiné à accompagner plus de 4000 naissances par an. Enfin, un grand centre de consultations multi-disciplinaire sera également installé.

Tout en affichant leur souhait de maintenir une offre de soins équilibrée entre le privé et le CHU de Reims, les dirigeants de Courlancy Santé ne cachent par leur ambition d’étendre leur rayonnement vers l’est parisien. Le positionnement du nouveau site, à proximité immédiate des réseaux TGV, TER et Autoroute, y contribuera.

C’est l’architecte urbaniste rémois, Jean Michel Jacquet, qui a conçu le projet. « Un bâtiment moderne ouvert sur son environnement et certifié HQE, un projet compliqué, avoue le concepteur, qui nécessitait une grande concertation avec les médecins ». Le sens de l’accueil sera particulièrement développé avec une dédramatisation de l’espace par des matériaux rassurants et une lumière naturelle permanente. Les chambres ont été conçues sur un modèle hôtelier avec une décoration spécifique à chacune. Enfin l’orientation des hébergements permettra d’offrir une vision apaisante sur le golf.

Un grand chantier et une bonne nouvelle pour les entreprises du bâtiment de la région. Les appels d’offres imposent une part de 50 % d’entreprises locales.

 

Courlancy Santé fait partie des grands groupes régionaux implantés sur le territoire national. Il s’agit d’un groupe indépendant, dont le capital est porté par plus de 250 médecins actionnaires. Depuis des dizaines d’années, le groupe se situe à la pointe de la technologie, les actionnaires préférant le financement d’un outil de travail innovant à la distribution de dividendes. En outre, le groupe est membre fondateur du Groupe Coopératif Santé Cité qui rassemble plus de 120 cliniques privées indépendantes réparties sur le territoire national. Pôle d’excellence en chirurgie, en obstétrique et en médecine, Courlancy Santé fort de 300 praticiens et 1700 salariés est l’opérateur incontournable de l’Offre de Soins Champardennaise, avec près de 100 000 patients traités chaque année dans ses établissements et un chiffre d’affaires de 170 millions d’euros

 

 

Soyez le premier à commenter "Courlancy: Acte 1 pour la polyclinique Reims-Bezannes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*