Le « Davos à la française » à Reims pendant deux jours

Les assises du » Produire en France » se tiennent à Reims pendant deux jours à partir de ce jeudi matin. C’est la deuxième édition de cette manifestation portée à l’origine par l’ancien ministre Yves Jégo (notre photo) et Arnaud Montebourg.  Depuis l’année dernière, Arnaud Montebourg s’est inscrit dans la compétition présidentielle et c’est à ce titre qu’il sera à Reims vendredi.

Pendant deux jours, décideurs politiques et économiques vont promouvoir et encourager les créateurs et dirigeants d’entreprises ayant fait le choix de maintenir ou de relocaliser leurs activités productives dans l’Hexagone.  « L‘enjeu, explique le promoteur de ces journées, est de convaincre qu’il faut construire une économie équilibrée. La recherche seule ne suffit pas, il faut garder la production, les savoir-faire, maîtriser toute la chaîne de valeur« . Même les responsables d’Amazon seront là pour expliquer comment développer ses ventes en ligne en France et en Europe avec le leader mondial de ce secteur.

Le temps fort de ces deux journées, ponctuées comme en 2015 par plusieurs tables rondes et un dîner de gala concocté par Philippe Mille au Palais du Tau, sera l’audition, dans le cadre d’un «Grand Oral de l’Elysée», des candidats à l’élection présidentielle (ou de leurs représentants), qui viendront présenter leurs propositions sur le « Produire en France ».  12 d’entre eux seront sur le plateau dont Alain Juppé, Marine Le Pen, Cécile Duflot, Jean-François Copé, Bruno Le Maire, Marie-Noëlle Lienemann, Jean-Luc Mélenchon et  Nicolas Dupont-Aignan.  Yves Jégo espère bien l’engagement des participants à revenir à Reims l’an prochain en cas d’élection. Une façon de vérifier si les promesses ont été tenues.

Avant ce « grand oral », Jacques Attali interviendra ce vendredi matin. L’ancien conseiller de François Mitterand a publié récemment « 100 jours pour que la France réussisse« , 100 propositions pour que tout change à partir de l’élection présidentielle.
Si Davos rassemble chaque année en Suisse tous ceux qui réfléchissent à l’économie mondiale, Reims pourrait devenir, avec un tel programme, le « Davos » du « Made in France » selon l’expression de l’ancien ministre. Le rendez-vous des 3èmes assises est déjà pris en 2017 !

Soyez le premier à commenter "Le « Davos à la française » à Reims pendant deux jours"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*