Grand Est: les universités veulent développer l’enseignement supérieur de l’oenologie

A l’occasion des vendanges institutionnelles, le 14 novembre, sur le campus Biopôle de l’université de Haute Alsace (UHA) à Colmar, la présidente de l’université de Haute-Alsace et le président de l’université de Reims Champagne-Ardenne (URCA), ont annoncé leur volonté de porter ensemble un projet universitaire dans le domaine de la vigne et du vin pour faire de la région Grand Est un pôle de référence en France, en Europe et dans le monde.

La première action commune concernera le Diplôme National d’Œnologue (DNO) délivré par l’URCA. Aujourd’hui reconnu pour sa spécialisation autour des vins effervescents, il sera renforcé par une spécialisation sur les vins blancs aromatiques, à travers une ou plusieurs séquences de formation sur le site du Biopôle de Colmar afin de bénéficier pleinement des infrastructures de l’UHA et de ses partenaires. Aussi, dès la rentrée 2017, le DNO de l’Université de Reims verra ses effectifs augmenter (passage de 19 à 25 étudiants).

Le partenariat entre les deux universités se traduira également par le  renforcement des synergies en recherche sur les thématiques de la vigne et du vin, de l’environnement et de l’œnologie. Enfin dans le cadre de la préparation de leur future accréditation, les deux établissements étudient également les possibilités de co-accréditation d’une offre de master en Sciences de la Vigne et du Vin sur la problématique de la viticulture et de l’environnement tournée vers l’international qui pourront ouvrir sur  d’autres  perspectives de coopération, par exemple, dans le domaine du Marketing.

 

 

Soyez le premier à commenter "Grand Est: les universités veulent développer l’enseignement supérieur de l’oenologie"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*