40 photographes pour 40 ans de droits et d’égalité

Certains sont des grands noms de la photographie, d’autres des amateurs. 70 images formeront une œuvre collective éphémère pour la Journée des droits des femmes exposée sur une façade de 27m2, en plein centre-ville, ainsi qu’aux Galeries Lafayette. Ce collage XXL sera réalisé ce mercredi , en public, à l’occasion de la 40e Journée internationale des droits des femmes.

L’iranienne Shadi Ghadirian, le plasticien Georges Rousse, Jean Brundrit ou Delphine Balley figurent parmi les quarante photographes ayant répondu à l’initiative lancée par l’association rémoise La Salle d’Attente et la ville de Reims. Ces artistes livrent un témoignage photographique éphémère sur la question des droits des femmes. Les 40 photographes ont choisi de collaborer gracieusement à ce projet collectif.

Lever de rideau, le 8 mars à 17 heures, sous forme d’un collage participatif, sur les portraits, scènes ou détails qui s’afficheront sur une façade jouxtant le cinéma Opéra (rue Théodore Dubois). Les étudiantes de Politiqu’elles, association du campus Sciences Po, seront en charge de la médiation auprès du public. A noter que des photographies sont affichées à tous les étages des Galeries Lafayette (rue de Vesle), partenaire de l’opération, depuis le 1 er mars.

 

Cet affichage éphémère vient annoncer une grande exposition intitulée « Je, tu, elles » proposée par La Salle d’Attente en 2018. Elle se déroulera sous les caves voutées du Cellier, lieu atypique et emblématique du patrimoine champenois dédié à la photographie et aux cultures urbaines, dans le cadre de la programmation arts visuels de la ville de Reims.

La Salle d’Attente

L’association « La Salle d’Attente » est née à Reims en 2000. Elle s’est fixé l’objectif d’être passeur un message esthétique, politique ou social à travers une photographie relevant d’une démarche d’auteur. Depuis 15 ans, La salle d’attente a programmé 39 expositions individuelles ou collectives d’artistes internationaux venant de pays aussi divers que l’Iran, l’Afrique du sud, le Nigéria, l’Angleterre, les Etats-Unis, l’Algérie, la Chine et bien sûr la France. Elle permet la rencontre du public avec les artistes à travers des conférences.

Soyez le premier à commenter "40 photographes pour 40 ans de droits et d’égalité"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*