A Reims, la culture c’est l’affaire de tous

La Ville de Reims lance une démarche originale pour définir son projet culturel. Il s’agit d’écouter les professionnels et les habitants de la Ville pour mieux connaître leurs attentes dans ce domaine.

Marion Grange a été chargée de mettre en place cette concertation au sein de la Direction de la Culture et du Patrimoine de Reims. « Vivre la Culture à Reims » est accompagnée par l’Observatoire des politiques culturelles installé à Grenoble. Rennes, Nantes, Lyon ou encore Clermont-Ferrand ont adopté aussi cette démarche. Elle se déroule en trois phases qui ont été préparées par la réunion d’un comité de consultation réunissant une quarantaine d’intervenants liés à la culture.

La première conduira en décembre à dresser un « état des lieux » en termes d’offre culturelle, d’actions de médiation, de participation des publics et d’identité culturelle de la ville. Il s’agit de la partie véritablement participative. Plusieurs réunions publiques sont prévues dès ce mardi (Maison de quartier le Flambeau à 18h30) pour se terminer le jeudi 21 septembre à la médiathèque Jean Falala. Les rencontres professionnelles se tiendront les 10 et 11 octobre à la Comédie et devraient rassembler environ entre 300 et 400 personnes. Plusieurs thématiques ont été retenues pour conduire ces rencontres parmi lesquelles le patrimoine, la culture et la jeunesse ou encore la ville idéale en  matière de culture.

La deuxième étape consistera en la rédaction d’une « charte de coopération culturelle ». Cette charte, qui définira les axes prioritaires, fera l’objet d’un débat d’orientation culturelle avec l’ensemble des élus en février-mars 2018.

Enfin, à l’été 2018, le projet culturel du territoire sera rédigé. Il sera la déclinaison opérationnelle de ces orientations. Il sera présenté lors des Journées du Patrimoine en septembre 2018.

Pour Pascal Labelle, l’adjoint d’Arnaud Robinet en charge de la culture, la Ville sera alors doté d’un outil d’aide à la décision en matière d’attribution des subventions. Le projet culturel sera une vision partagée qui permettra pertinence et cohérence dans la gestion des programmes actuels mais aussi des projets à faire émerger. Un enjeu de taille qui représente, avec 11 M€, le premier poste en matière de subventions municipales.

 

Soyez le premier à commenter "A Reims, la culture c’est l’affaire de tous"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*