Jean-Paul Bachy: La culture de l’humanisme politique

REFLETS Actuels avait publié en mai 2009 un portrait de Jean-Paul BACHY qui vient d’être réélu à la tête du Conseil Régional de Champagne Ardenne. Voici le texte intégral de ce sujet signé de Gérard DELENCLOS.
BACHY 03102_cr
Jean-Paul Bachy est l’homme du consensus autant qu’il le peut, avec cette double hérédité : le monde du travail et celui de l’enseignement,  sur fond d’amour pour une nature qu’il déplore trop malmenée par les hommes.

Ardennais et Européen quasiment militant, curieux au-delà parce que la vérité n’a pas de frontières. Il faut cultiver les horizons les plus larges. Jean-Paul Bachy estime que le Monde en apprend beaucoup à l’homme. Si l’on grandit à l’ombre de son clocher, on mûrit par la connaissance des autres. Mention bien au bac philo, il se souvient avoir voulu faire carrière dans les eaux et forêts. Mais voilà, Jean-Paul Bachy découvre ses limites en maths. Il sera donc littéraire (Lettres Supérieures à Henry IV, Sciences Politiques, Institut des Sciences Sociales du Travail), avant de s’intéresser très vite au monde du travail, de l’entreprise, de la formation et des ressources humaines.

Aujourd’hui encore, Jean-Paul Bachy enseigne l’économie au CNAM. Pédagogue né, avec une tendance verte et depuis longtemps adepte du développement durable, bien avant la mode.

De ses parents, il conserve une grande volonté de partager le savoir, une qualité qu’il applique en politique : informer et faire ensemble dans une quasi-religion du consensus.  « J’ai eu la chance de fréquenter des gens de tous horizons, de découvrir beaucoup de pays, d’assumer des responsabilités très diverses. J’ai appris ainsi la tolérance, l’écoute des autres, le dialogue, la résolution des conflits, la fédération des idées pour bâtir des projets ».

Député Européen (1983-1988), Conseiller Régional depuis 1986, Maire adjoint de Charleville-Mézières, Député (1988-1993),  Maire de Sedan (1995-2004), Jean-Paul Bachy est Président du Conseil Régional de Champagne-Ardenne depuis Avril 2004 et quand on évoque le pouvoir, le sien ou celui de la Région, la réponse arrive avant même la fin de la question : « Le pouvoir pour le pouvoir ne m’intéresse pas. Ce qui me passionne c’est avoir l’exercice d’une responsabilité qui permet de faire des choses ensemble et pour les autres ».

Faire avec les autres vaut mieux que de s’intéresser à sa propre carrière. C’est dit et c’est ainsi. Quant au pouvoir de la Région, il est insuffisant. La Région a bien trop de charges et de responsabilités face aux moyens qu’on lui donne. « En France, le pouvoir des régions, vu de l’Etat, est subalterne. Le Gouvernement déconsidère les régions ». Colbert a décidemment la peau dure. Les Jacobins sont toujours bien vivants.

Demain ? Les dirigeants, de la politique à l’entreprise, sont dans le brouillard. L’incohérence est à l’ordre du jour. Voilà la pensée profonde de Jean-Paul Bachy. Le travail donne du sens à la vie. Le travail devenu bien fragile, l’avenir fait dans l’immédiat et l’incertain. Jean-Paul Bachy estime avoir des raisons de s’indigner. La révolte nourrit la jeunesse d’esprit. La révolte ou la révolution ? « Je ne suis pas un agressif ».

Jean-Paul Bachy aimerait-il avoir vingt ans aujourd’hui ? « Oui, parce que la connaissance du monde et des autres est plus facile qu’hier. Oui parce que l’Europe n’est plus en guerre. Non parce que la cruauté et l’imbécillité sont encore plus lourdes qu’avant. La loi de la jungle n’est toujours pas abolie ». Message ? « Que les jeunes découvrent encore plus le Monde. Apprendre plusieurs langues. Partir. Se former aussi longtemps que possible. Aimer les autres parce que c’est la seule condition pour être aimé ».

Humanisme, dans le dictionnaire, c’est entre humain et humble entre l’homme et l’humilité.

J’ai oublié de lui poser cette question. Faut-il répondre à sa place ? Jean-Paul Bachy humaniste ? Assurément oui. Humaniste, mais pas angélique.

Soyez le premier à commenter "Jean-Paul Bachy: La culture de l’humanisme politique"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*