Effervescence autour de Piper

Selon le quotidien « La Tribune », le groupe LVMH a fait une offre de reprise des marques de Champagne de Remy-Cointreau.

Cette offre est chiffrée à 300 millions d’euros pour les deux marques Charles Heidsieck et Piper Heidsieck. Selon le journal économique, cette offre est inférieure aux estimations des experts du secteur.Intéressé par les contrats d’approvisionnement, le leader mondial du luxe pourrait remettre une deuxième offre en partenariat avec le groupe champenois Thiénot qui souhaite compléter son portefeuille de marques ( Canard Duchêne et Champagne Thiénot). Les autres opérateurs du marché – BCC de Bruno Paillard, Nicolas Feuillatte et Alliance Champagne – seraient aussi sur les rangs. Paul-François Vranken, pour Pommery, déclare ne pas être intéressé.

Le groupe de cognacs Remy-Cointreau a mis en vente sa branche Champagne en fin d’année dernière. Le champagne Piper-Heidsieck exploite 65 hectares de vignes pour une production de 9 millions de bouteilles (dont 80% pour l’export). Son chiffre d’affaires en 2009 était de 138 millions d’euros. La faible rentabilité de l’activité Champagne pourrait expliquer l’intérêt d’une telle cession. Sur l’exercice 2010, clos le 31 mars dernier, l’activité Champagne, qui représente 13,6% du chiffre d’affaires du groupe, est tombée dans le rouge, accusant une perte nette de 4 millions d’euros contre un bénéfice de 13,9 millions sur l’exercice précédent. La reprise indiquée par les chiffres donnés le 21 octobre n’avait pas suffi pour convaincre les dirigeants du groupe qui souhaitent développer l’activité du cognac, et particulièrement en Chine. Le numéro deux français des spiritueux, propriétaire du cognac Rémy Martin, réalise aujourd’hui le tiers de son activité en Chine, où le cognac est particulièrement apprécié. Dans une interview à l’agence REUTERS, en septembre 2010, Jean-Marie Laborde, le directeur général du groupe, qui fut aussi Président du Directoire de Moët et Chandon, expliquait que « l’engouement des Chinois pour le cognac fera du pays le premier marché mondial de Rémy Cointreau devant les États-Unis d’ici cinq ans« .

Le mandat de vente a été confié à Crédit Agricole (CIB).

Le groupe LVMH  est l’opérateur majeur du vin de Champagne. Son portefeuille de marques comprend Moët & Chandon, Veuve Cliquot, Krug, Mercier et Ruinart. Récemment, le groupe a vendu sa marque « Montaudon » à la Coopérative Jacquart,  filiale d’Alliance Champagne,  tout en conservant les contrats d’approvisionnement.

Soyez le premier à commenter "Effervescence autour de Piper"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*