Arthur H à Epernay

Arthur H sera le mardi 24 janvier sur la scène du Salmanazar à Epernay pour dire les mots de la «poésie noire». Rencontre téléphonique signée pour REFLETS Actuels par Jean Delestrade

Trois ou quatre sonneries, puis il décroche. Aucun doute possible, c’est bien Arthur H au bout du fil. Sa voix est l’une des plus singulières, des plus envoûtantes qu’il est donné d’entendre. Il se prête au jeu de l’interview pour parler de son nouveau spectacle «L’Or noir» présenté au Salmanazar. Arthur H, chanteur, compositeur et pianiste de grand talent : il promène sa voix et son univers depuis le début des années 90 au fil des projets qui connaissent tous un vrai succès public et d’estime. Seul au piano ou devant le Bachibouzouk Orchestra, il s’est forgé une vraie identité musicale reconnaissable entre mille.

Nouvelle aventure
L’idée de «L’Or noir» est née sur la grande scène de l’Odéon un soir où il rendait hommage à Edouard Glissant, poète martiniquais. Il lit à cette occasion de la «poésie noire», celle d’Aimé Césaire, de Manthia Diawara. Les mots résonnent tellement fort en lui, les évocations sont si fortes qu’il décide de poursuivre le voyage quelque temps : « cette écriture me touche beaucoup dans ce qu’elle a de physique, d’incarnée, d’imagée, de très sensuelle ». Il veut reproduire l’expérience de cette poésie, la relire, la redire. Il se plonge donc plus loin dans la découverte de nouveaux textes : « je me suis plus orienté vers des textes narratifs, j’avais envie que le spectateur se baigne dans les images. Il y a dans cette écriture des images flamboyantes. » La relation qu’il entretient avec les textes est bien entendu influencée par son vécu de musicien. « Je ne me suis pas trop attardé sur le sens des poèmes, plutôt sur leur musicalité, le rythme. J’ai été plus dans une approche de musicien plus que d’acteur » précise t’il

Connexions secrètes
Arthur H accompagne donc le public pour un périple au pays de l’Or noir qui commence par « un hommage à ces terres volcaniques qui ont quelque chose de telluriques », se poursuit par « une lente descente aux enfers avec des poèmes qui parlent de la mort et du vaudou » et se termine « par des très beaux textes sur de l’amour ».
Il est accompagné sur scène par le musicien Nicolas Repac qui ne se place pas comme un illustrateur mais qui est véritablement «dans» les mots comme l’explique Arthur H : «Nous avons travaillé comme des jazzmen : j’ai lu les textes, il a joué de la guitare, nous avons improvisé pendant des jours avant de trouver la bonne formule. Nous étions à la recherche d’une pulsion rythmique, de quelque chose de très envoûtant : les mots et les notes sont liés.»

Avant de raccrocher, il nous glisse ces quelques mots, comme une confidence: « cette poésie fait naître des connexions secrètes, elle est d’une richesse infinie. Très émotionnelle sans avoir peur de l’être. »

L’Or Noir
Mardi 24 janvier 20h30
informations / réservations : www.lesalmanazar.fr

Soyez le premier à commenter "Arthur H à Epernay"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*