Encore plus de convivialité pour l’édition 2012 de la Foire de Châlons-en-Champagne

L’agora de la convivialité n’a qu’une adresse : la Foire de Châlons-en-Champagne. Le millésime 2012 ne dérogera pas à cette philosophie, parole de Bruno Forget.

Plus de vingt années à la tête de l’Union Commerciale Industrielle et Artisanale de Châlons-en-Champagne ?

« Je suis très conscient de ce qui a été positif et de ce qu’il reste à faire. Plus de concertation, plus d’échanges, plus d’envie de travailler tous ensemble. Parallèlement, c’est aussi vingt ans à la tête de la Foire de Châlons-en-Champagne. La Foire et l’UCIA, deux évidences indissociables aujourd’hui  au service du développement local »

Avec quelle philosophie pour réussir et pour durer ?

« La réussite et la durée, nous la devons à l’engagement du commerce,  de l’artisanat, de l’agriculture et des entreprises bu bassin châlonnais. La confiance des hommes et des femmes qui ont des idées, qui les partagent et qui font progresser l’UCIA et la Foire de Châlons-en-Champagne.  Nous allons les solliciter encore plus dans ce qu’ils ont à proposer ».

Bruno Forget décide donc de prendre le temps de questionner et d’écouter encore plus pour mieux partager  et avec le plus grand nombre, le devenir  de la Foire. Pour cela, le Commissaire Général dispose d’un cahier plein d’idées qu’il compte bien l’utiliser rapidement. Les entreprises sont le moteur du développement de la région et la Foire une vitrine du savoir-faire. Si cela n’est pas nouveau, Bruno Forget décide d’aller encore mieux à la rencontre de cette force économique.

Douze mois de travail pour quinze jours de fête ?

Je ne sais pas s’il en rêve en permanence, mais la Foire peut le rendre insomniaque. Et s’il se dit moins organisateur que fédérateur d’idées, le Commissaire Général avoue son penchant pour le nouveau, le durable, l’exemplaire, bref tout ce qui peut montrer l’accessibilité du progrès au plus grand nombre.  Une quête qui lui prend les douze mois de l’année.

« J’ai conscience que la Foire de Châlons-en-Champagne est un vrai levier pour les affaires locales et surtout pour l’ouverture de la région vers l’extérieur.  Mon travail est de stimuler les qualités humaines de notre région, proposer notre vitrine aux autres régions, faire venir de nouveaux exposants et aider à mieux vendre nos produits, bien au-delà du simple moment de la Foire ».

Faire de la Foire un lieu de stimulation des énergies de chacun, régionaux et voisins, nationaux et du bout du Monde, voilà la mission que se donne Bruno Forget. Faire venir ceux qui ont quelque chose à dire, à montrer ou à échanger, même s’ils n’y avaient jamais pensé. Un slogan ? Venez communiquer sur la Foire de Châlons-en-Champagne !

La Foire, une autre Tour de Babel ?

« Je souhaite que bien des gens et des produits, les plus différents  possibles, se rencontrent ici, d’où qu’ils viennent.  Faire de cet évènement l’agora des possibles : le commerce, le sociétal, l’international, la tradition et le modernisme. Chacun avec son expression et son talent, son langage et ses produits, sa différence et l’envie d’échanger ».

Quand on lui évoque le Capitole en Champagne, le nouvel écrin de la  nouvelle foire, Bruno Forget hésite et précise : « La valorisation du territoire, la recherche et l’innovation, la place faite à l’initiative, l’accueil d’idées nouvelles ont toujours été dans la culture de la Foire de Châlons-en-Champagne.  Pas de grands changements, mais encore plus d’évolution. Nous avons toujours demandé à nos exposants d’être performants en ce sens et ils le font ».

Le nouveau parc des expositions ? Un outil moderne et surtout un lieu plus en phase avec l’image de la région aux yeux des personnalités et des exposants internationaux. Mais pas plus, semble dire Bruno Forget. Et dans un exercice de schizophrénie qu’il avoue : « Il faut bien que le gestionnaire de la Foire, que je suis, s’entende avec celui du nouveau parc que je suis également ».

La religion de la convivialité

Etre bien ensemble, un point c’est tout. Je suis le gardien de la convivialité, précise Bruno Forget. Que le public et les exposants soient contents de se rencontrer. Mieux, le Commissaire Général n’a pas envie d’être un simple loueur d’espaces. L’édition 2012 ? « On va en parler partout de cette inauguration du nouveau parc et je souhaite que ma ville en profite. En 2012, ce sera l’existant et plus, avec encore plus de convivialité. Je ne cèderai pas sur cette vision. Que tous les visiteurs soient bien ici. Tous les visiteurs et tous les exposants ».

Soyez le premier à commenter "Encore plus de convivialité pour l’édition 2012 de la Foire de Châlons-en-Champagne"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*