Jacquart : une « librairie de millésimes »

On ne se lasse pas d’admirer, de jour comme de nuit, l’Hôtel de Brimont magnifiquement restauré par le champagne Jacquart il y a près de 4 ans sur le boulevard Lundy.

Jacquart-510

Flanqué d’un pavillon dédié à la dégustation professionnelle, il avait tout pour recevoir dans les meilleures conditions ses clients et prescripteurs. Tout sauf l’essentiel : une cave recelant « des promesses de bonheurs enfouis », selon les mots de Michel Tournier. Lacune comblée depuis le mois de mars avec l’inauguration d’une oenothèque dans une salle voûtée à 12° où Florianne Ezniack, la jeune et sémillante œnologue maison, a fait installer les millésimes de 1988 à 2005. Pour rester dans la veine des aménagements réalisés en 2009 au rez-de-chaussée, l’architecte d’intérieur François Bragigand a été rappelé, charge à lui de souligner dans le choix des matériaux (issus de la région, à l’exception des casiers en craie de Bourgogne) et le décor épuré « le lien à la terre » que revendique Jacquart. Pari élégamment réussi.

Soyez le premier à commenter "Jacquart : une « librairie de millésimes »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*