Le photographe Pascal Stritt primé

Son ouvrage sur Clairvaux, à la fois abbaye cistercienne millénaire et aujourd’hui encore centre pénitentiaire de longues peines, a attiré l’attention des membres du Cénacle européen francophone de poésie, arts et lettres. Cette association, crée à l’origine par Léopold Senghor, vient de remettre à Pascal Stritt son prix Ciccione de l’art en photographie. C’est ainsi tout le travail de ce photographe rémois qui se voit récompenser.Pascal STRITT -creditphoto jean-christophe Hanche-2

Après avoir travaillé dans le domaine de la création et de la réalisation vidéo. Pascal Stritt s’oriente vers la photographie à partir de 1980 et développe son activité dans les domaines de l’illustration, de l’architecture, des arts, de la culture et des spectacles, ce qui l’amène à constituer une photothèque importante sur la région Champagne-Ardenne.

Il expose actuellement à Reims dans une exposition collective à la Médiathèque Jean Falala à Reims “BIBS (Bibliothèques Imaginaires, Bizarres et Saugrenues)  et, à titre personnel, à Troyes sur le thème « animaux fantastiques et anges musiciens de la façade de la cathédrale de Troyes », un aperçu du travail effectué pendant les deux années de travaux de restauration de la cathédrale de Troyes qui viennent de s’achever.

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "Le photographe Pascal Stritt primé"

  1. bravo à vous;votre regard et votre savoir faire embellissent la Marne.Les faux de Verzy sont comme dans la réalité: la magie et le mystère opèrent;
    il est bien regrettable qu’autant de maisons en pans de bois s’écroulent faute de moyens;n’oublions pas que ce département est sinistré surement plus du côté de Vitry le François;les éoliennes remplacent peu à peu les forêts et la craie affleure le sol à force de maltraiter la terre ;mais , voilà vous avez su capter la beauté d’un patrimoine « éphémère « 

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*