Royal Champagne, établissement avec vue(s)

Entre Reims et Epernay, à Champillon, Martine Launer a pris récemment la direction du Royal Champagne et compte bien donner un nouvel élan à une maison qui ne manque pas d’atouts pour séduire.

Royal Champ 1510_cr

Au faîte de la Montagne de Reims, juste avant de « plonger » vers Epernay, le Royal Champagne, à Champillon, labellisé Relais & Châteaux depuis 1975, offre une vue absolument exceptionnelle sur le berceau du champagne et ses coteaux historiques, dont les vignes grimpent jusqu’à ses pieds. Pensons-le sans ambages, rares au monde doivent être les établissements qui peuvent se flatter de présenter un tel panorama. Ici, il suffit d’ouvrir les volets d’une des 28 chambres, de déjeuner ou dîner dans la salle de restaurant de 50 couverts, pour embrasser – ou presque – l’origine du champagne. Grandiose.

Napoléon dut contempler ce paysage, puisqu’il avait pour habitude, avec son entourage, de faire étape dans ce relais de poste du 17e siècle. La Reine Mère d’Angleterre le contempla assurément lorsqu’elle s’y arrêta le 6 mai 1983…

Propriété de la maison de champagne Mercier, à la fin des années 50, le Royal Champagne passera aux mains du Groupe LVMH dans les années 90. Depuis 2002, il appartient la famille Polito (voir encadré).

Mais pour prestigieux qu’il soit, le Royal Champagne accuse – il faut l’avouer – un petit coup de mou depuis quelque temps. Martine Launer, nommée directrice au début de l’année – et première femme à ce poste au Royal Champagne – entend lui redonner toute la place qu’il mérite d’occuper, au sommet.

Ambiance cosy

Royal Champ 2510_cr

Habitant depuis une quinzaine d’années à Champillon, dont elle est d’ailleurs maire adjoint, Martine Launer a toujours eu un faible pour « sa » commune. Et pour le Royal Champagne, qu’elle rêvait même de diriger. On passera sur les arcanes conduisant du rêve à la réalité, mais lorsque Roberto Polito lui a effectivement proposé de prendre en main les destinées de l’établissement, elle n’a pas hésité une seconde et tiré un trait sur une carrière de 28 ans dans la banque. Il faut dire qu’en guise de formation initiale, Martine Launer a fait l’école hôtelière. Le plaisir de ce retour aux sources ne lui fait en rien perdre de vue le challenge qui l’attend : rendre au Royal Champagne tout son lustre. D’importants travaux de rénovation ont été entrepris durant la fermeture annuelle, et une nouvelle terrasse a été construite. Dans une ambiance cosy, accueillante et chaleureuse, il s’agit  d’élargir la palette d’activités de l’établissement. C’est pour cela que l’on peut désormais y organiser des séminaires (quitte à réserver, comme c’était le cas récemment, tout le Royal Champagne !). Pour cela aussi que Martine Launer a souhaité proposer un menu « bistronomique » le midi (39 € pour 2 plats, 45 € pour 3 plats) propre à reconquérir la clientèle locale. La clientèle plus internationale, pour sa part, appréciera le calme et la volupté qui émanent toujours du Royal Champagne – et le côté pratique de sa piste d’hélicoptère. L’une comme l’autre, pour une heure ou pour quelques jours, goûteront avec délice aux charmes de cet établissement avec vue. C’est en tout cas l’objectif de l’équipe du Royal Champagne (28 personnes) et de sa directrice.

Le souffle de la dolce vita

Elégance et discrétion : c’est l’image qu’entend donner Robert Polito à ses établissements. Fondateur en 1973 du groupe hôtelier Baglioni, Roberto Polito et sa famille sont notamment propriétaires de 6 Relais & Châteaux en France. En Italie, en France, à Londres et à Marrakech où il est implanté, la politique du groupe se veut emblématique du luxe à l’italienne, version dolce vita… Tout un programme.

 

Soyez le premier à commenter "Royal Champagne, établissement avec vue(s)"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*