Le Maire de la Capitale du Champagne en appelle à F.Hollande

Frank Leroy, Le Maire de la Capitale du Champagne vient d’adresser à François Hollande pour lui demander de rejeter les mesures actuellement à l’étude et qui « sous prétexte de santé publique » ne servent qu’à « blâmer la consommation du vin ».

FLeroy-maire Epernay
Le Maire d’Epernay se fait ainsi le porte-parole de ceux qui lisent avec inquiétude les préconisations qui devraient être bientôt soumises  à l’arbitrage gouvernemental. Ainsi, la demande de la Mission Interministérielle de Lutte contre la Dogue et la Toxicomanie qui exige l’interdiction de la promotion des boissons alcoolisés sur les services de communication en ligne. Celle, aussi, de l’Association Nationale de Prévention de l’Alcoologie et de l’ Addictologie qui préconise le remplacement de la mention « à consommer avec modération » par la formule « l’alcool est dangereux pour la santé »

Frank Leroy y voit un amalgame entre le vin et les produits stupéfiants. « Depuis de très nombreuses décennies, ceux-ci (les vignerons) ont construit un secteur économique dynamique et primordial pour notre balance commerciale. ils ne l’ont pas fait, écrit encore F. Leroy, en « dealant » un produit dangereux pour la santé mais, en défendant une consommation raisonnable de boissons qui participent à notre histoire et à notre art de vivre.

Le Maire d’Epernay demande au Président de la République de faire cesser les ambiguïtés juridiques pesant sur la promotion du vin, ambiguïtés qui constituent aussi un frein au développement de l’oenotourisme.

Soyez le premier à commenter "Le Maire de la Capitale du Champagne en appelle à F.Hollande"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*