Emploi: A Reims, les générations s’entre-aident

Le marché du travail français souffre de deux grands dysfonctionnements majeurs : la précarité de l’emploi, le chômage des jeunes ainsi que le faible taux d’emploi des séniors.

REGATECCI-510_cr
La Champagne-Ardenne n’échappe pas à ce fléau : +3,2% d’augmentation des demandeurs d’emploi et +10% des demandeurs d’emploi âgés de 50 ans et plus chaque année. A partir de ce constat, une association vient de se créer.  Elle regroupe des cadres, des jeunes, des acteurs du tissu économique champardennais. Tous mobilisés dans un dispositif mis en place par un organisme de formation, le CESI, et financé par le Conseil Régional.

Pour l’initiatrice de ce programme, Blandine Moret, cet échange entre générations offre « une triple dynamique : accompagner des jeunes eux-mêmes en recherche d’emploi : Cet échange de compétences entre générations a pour objectif d’orienter les jeunes dans la vie active et de conforter les cadres dans leur rôle, réaliser leur projet professionnel en immersion en entreprise et pour les séniors, favoriser le retour à l’emploi ».  Les 15 cadres et leurs 12 filleuls ont été reçus ce matin à la CCI de Reims par le Directeur Général Philippe Wittver en présence d’Arnaud Robinet, Député-Maire de Reims et Jacques Meyer, Vice-Président du Conseil Régional.

Le Conseil Régional doit lancer très prochainement un nouvel appel d’offre pour pérenniser cette action

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "Emploi: A Reims, les générations s’entre-aident"

  1. Bonjour à reflets actuels :

    Votre article m’interpelle pour plusieurs raisons :

    Le Gouvernement Hollande encourage les entreprises à conserver les anciens salariés, vu que l’age de la retraite est repoussé à 62ans.

    Or, je m’aperçois que c’est tout le contraire qui se passe puisqu’ils sont 10% de plus à être licenciés !

    Or, cela a un effet pervers des deux cotés concernant les seniors licenciés et les caisses de l’etat : Les seniors vont voir leur retraite diminuée n’ayant pas le nombre d’années de travail suffisantes. Quand aux caisses de l’etat, celles ci vont voir leur rentrée d’argent encore diminuée, sachant qu’un senior a ses charges sur sa fiche de paie plus importantes qu’un jeune qui demarre dans le monde du travail !

    Autre effet pervers, les entreprises vont se priver de personnes compétentes et ayant acquis de l’experience. A votre avis, quelles seront les conséquences sur leurs clients ?

    Marie51
    ancienne conseillere professionnelle

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*