Régions: Mariage et adoption

L’Assemblée Nationale a adopté, ce mercredi, le projet de réforme territoriale et la carte des 13 nouvelles régions. Tous les députés de la région Champagne-Ardenne n’ont pas eu la même appréciation du texte présenté. Mais comme on disait dans les cortèges autrefois « ce n’est qu’un début, continuons le combat » car le parcours législatif de cette réforme est loin d’être terminé.

refletsactuelsfrLe texte portant cette réforme a été adopté par 261 voix pour 205 contre et 81 abstentions. Les 13 députés de l’actuelle région Champagne-Ardenne n’ont pas tous eu la même position. Les ténors de Reims Arnaud Robinet et Catherine Vautrin ont voté contre tout comme Benoist Apparu, le maire de Châlons-en-Champagne et Luc Chatel en Haute-Marne.

Les élus UMP des Ardennes, Bérengère Poletti et Jean-Luc Warsman, se sont montrés plutôt favorables au texte tout comme François Cornut-Gentille, le député de Saint-Dizier.

François Baroin et Charles de Courson se sont abstenus.

Au total sur les 13 élus que compte l’actuelle Champagne-Ardenne seuls 4 , toutes étiquettes confondues, ont voté le mariage avec la Lorraine et l’Alsace.  Dans les Ardennes, Christophe Léonard, le seul député de l’actuelle majorité parlementaire socialiste en région, s’est abstenu.

On observera que le vote reflète les tiraillements géographiques de la région. Les Ardennes  et la Haute-Marne pouvant être logiquement attirées vers la Lorraine toute proche et n’ayant pas, de surcroit, de problème de métropole régionale à défendre. Ce qui n’est pas le cas de la Marne et de Reims en particulier.

Reste que ce texte approuvé par l’Assemblée Nationale doit maintenant retourner au Sénat. Le Gouvernement voulant aller vite, ce sera dès la semaine prochaine.

A suivre !

Soyez le premier à commenter "Régions: Mariage et adoption"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*