Voyage en chine au Palais du Tau

LaoChang un artisan de moule travaille devant son atelier © Feng Hatat

La photographe Feng Hatat présente jusqu’à la fin du mois de novembre au Palais du Tau à Reims une exposition consacrée à Jingdezhen, la capitale de la porcelaine en Chine.

LaoChang un artisan de moule travaille devant son atelier © Feng Hatat

LaoChang un artisan de moule travaille devant son atelier © Feng Hatat

L’exposition présente à la fois les très belles photos de Feng Hatat réalisées dans les ateliers et des pièces de porcelaine. Celles-ci viennent, pour partie, du musée des Beaux-Arts de Reims et d’autre part des réalisations contemporaines de trois artistes de Jingdhezen.

En 2013, Feng entreprend trois voyages successifs dans son pays natal et visite la ville de Jingdezhen au sud-ouest de Shanghaï. C’est ici, au début de la première grande dynastie vers 900, qu’est né l’art de la porcelaine à proximité de la carrière KAOLIN (Gaoling veut dire collines hautes en chinois) dont le sol allait constituer la matière de cette porcelaine qui avec la soie ferait la réputation du pays des mandarins.

Ce n’est d’ailleurs que bien plus tard – au XVIIIème siècle – que l’Europe allait importer le savoir-faire chinois et Limoges devenir la capitale de la porcelaine.

Mais alors que l’Europe et le monde industrialisaient la fabrication, Jingdehzen gardait son artisanat avec des milliers d’ateliers dans la ville et un process éternel de fabrication fait de 700 étapes contrôlées par le maître de feu qui est à la porcelaine ce que le chef de caves est au Champagne.

C’est tout ce foisonnement artisanal que fixe l’objectif de Feng Hatat avec une utilisation de l’image en noir & blanc qui restitue le caractère ancestral de cette mode de fabrication.

Soyez le premier à commenter "Voyage en chine au Palais du Tau"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*