SNCF: le train au coeur du territoire

Patrick Auvrèle, le Directeur régional de SNCF, entouré de ses principaux collaborateurs, a présenté ce jeudi son plan d’action 2015 en Champagne-Ardenne.

20150226_121721-sncf510_cr

Patrick Auvrèle, Directeur régional de SNCF

C’est principalement sur le projet « triangle marnais », c’est à dire l’organisation ferroviaire Reims-Châlons-Epernay, que vont se concentrer les efforts. La « part de marché » du TER reste faible sur ces trajets. Ainsi sur Reims-Epernay, on chiffre à 10 000 déplacements quotidiens le flux entre les deux villes. Le train en prend 8% avec 18 aller-retour quotidiens. Sur Reims-Châlons, que l’on estime à 8 500 voyages quotidiens tous modes de transport confondus, le train est à moins de 10 % du marché avec 16 AR quotidiens. L’axe Châlons-Epernay est de nature différente puisque essentiellement emprunté vers Paris.

Patrick Auvrèle veut doubler les trafics en train dans le « triangle marnais » d’ici à trois ans. Il estime qu’il y a une vraie volonté politique des élus et que l’objectif est réaliste.Il rappelle le coût très compétitif du train pour un abonné avec un aller-retour à 1.77 € par jour entre la Cité des Sacres et la Capitale du Champagne.

Pour atteindre cet objectif, les équipes de SNCF vont travailler à remettre à plat la grille horaire, les fréquences et les temps de trajet pour rendre l’offre plus lisible. Un chantier commencé en octobre 2014 et dont les premières mesures sont attendues pour la fin de cette année. Des discussions sont déjà ouvertes avec le Conseil Régional, le Conseil Général et les communes concernées. A terme, et toute proportion gardée, l’idée est de bâtir des liaisons de type RER entre les 3 villes avec connexion aux gares TGV.

Profitant de la présentation de ces objectifs, Patrick Auvrèle a annoncé que la ligne Charleville-Givet, avec ses 900 000 voyageurs annuels, allait bénéficier d’un budget d’investissement dans le cadre du Plan Etat Région.

Le patron de SNCF dans la région est aussi revenu sur la polémique concernant le prix du billet TGV entre Reims et Paris, « le plus cher de France » selon l’enquête récente de « Que choisir ? ». Il a expliqué qu’il fallait modérer ces résultats. Selon lui, 80% des clients sur ce trajet bénéficient de remises très significatives, qu’un client paye 15 € le trajet en tarif Prem’s et qu’une offre nouvelle « mini-groupe » ramène le billet à 10 € par personne.

Si l’on ajoute à tout cela, la révolution digitale du groupe qui verra notamment l’arrivée du wifi gratuit dans les gares de la région, notamment à Reims et Champagne-Ardenne TGV, courant mars 2015, le programme « Privilèges » pour les abonnés du TER, on peut dire que SNCF a décidé de faire aimer le train à la région !

Soyez le premier à commenter "SNCF: le train au coeur du territoire"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*