L’heure de la rentrée pour Reims

C’est une politique ambitieuse que le Maire de Reims, Arnaud Robinet et sa première adjointe, Véronique Marchet, en charge de ce dossier, ont présentée ce mercredi.

3 axes ont été retenus: la priorité donnée aux familles, l’accompagnement des élèves et l’amélioration de l’accueil.

La priorité donnée aux familles s’est traduit avant même la fin de l’année scolaire précédente par la mise en place du DUF. Le Dossier Unique Famille Une simplification des démarches administratives pour les familles des  15 343 élèves accueillis dans les écoles de la ville. La ville a donc mis en place entre le 9 mars et le 31 juillet un DUF qui pouvait être rempli avec l’appui d’un professionnel lors d’un rendez-vous.  Au total, 3 207 rendez-vous ont ainsi été organisés.

Les actions en faveur de l’accompagnement des élèves sont résumées dans deux plans: le plan numérique et le plan éducatif territorial. Le plan numérique, qui vise à une égalité d’accès de tous les enfants aux usages du numérique, se traduit par des investissements sur la durée du mandat à hauteur de 3.5 M€.

Enfin, s’agissant de l’accueil, la ville a procédé à différents travaux dans les établissements scolaires qu’elle gère. 4.6M€ ont été ainsi dépensés cet été auxquels il faut ajouter les opérations de grande ampleur sur deux groupes scolaires Martin Dauphinot et Gallieni. Le montant total de ces travaux s’élève à 17 M€ sur plusieurs années. L’accueil, c’est aussi la restauration. Cela concerne 7600 élèves en moyenne chaque jour. La Caisse des Ecoles qui gère ce service veut améliorer la qualité de ce qui est proposé aux jeunes et promouvoir la sensibilisation au développement durable.

A lire aussi, l’entretien accordé au magazine REFLETS Actuels par Véronique Marchet

Quelques chiffres repères de cette rentrée:

15 343 élèves au sein de 52 écoles maternelles et de 49 écoles élémentaires.

9 137 inscrits en écoles élémentaires, soit près de 340 enfants de plus,

6 206 inscrits en écoles maternelles, soit un nombre équivalent à celui de l’année scolaire précédente.

Carte scolaire

– Ouvertures de classes : 11 en école élémentaires et 9 en écoles maternelles,

– Fermetures de classes : 2 en écoles élémentaires et 1 en école maternelle.

Accueil en temps périscolaire (7 h 30/8 h 20, 11 h 30/ 13 h 20, 15 h 45/17 h 45 hors mercredi)

– 12 420 inscrits sur les 3 temps périscolaires,

– 7 240 inscrits en restauration scolaire,

– 92 agents permanents de la Caisse des Ecoles pour la préparation et l’accompagnement des repas,

– 250 ATSEM,

– 47 animateurs-coordonnateurs (1 par groupe scolaire) et 5 référents de secteur,

– 700 vacataires environ (préparation au temps d’enseignement, à l’autonomie de prise des repas, proposition d’activités en prenant en compte la fatigue éventuelle des enfants).

Budget de la direction de l’Education

25 237 000 € au titre du fonctionnement et de l’investissement dont 21 469 000 € au titre des ressources humaines.

Restauration scolaire gérée par la Caisse des Ecoles de Reims

Budget global annuel 8,17 M€.

Au cours de l’année scolaire 2014-2015,  1 053 945 repas soit environ 7 582 repas par jour.

1 Commentaire(s) a propos du sujet: "L’heure de la rentrée pour Reims"

  1. Bonjour,
    Nouveau départ, nouveau souffle, une gestion de notre ville équitable, je découvre et je suis surprise du changement radical, de notre maire monsieur Robinet, toutefois il y a d’autres choses à faire,car sous le mandat de madame Azan,il y eu du favoritisme sur une certaine population,j’habite le quartier croix rouge et je suis fier d’y habiter, mais il a eu des changements qui font que le bon vivre ensemble est entaché par la création de deux pseudo café qui sont en plein coeur du quartier, rue Alain Polliart, et un autre nom loin, j’ai était solliciter par bon nombre de famille ayant des enfants, personnes âgées, qui sont épuisé de la gêne occasionnés tard le soir, bagare, hurlements,des familles qui sont réveiller par des tapage nocturne ect…
    Je souhaite aussi monsieur le maire que Nous avons été privé de notre rue joliot curie, j’ai aussi était solliciter pour vous en informer et nous souhaitons pouvoir nous réaproprier la rue joliot curie, de plus en matière de sécurité cela est indispensable (SORTIE DE SECOURS). Par exemple, une ambulance est venu pour une dame âgé au 2 rue Alain Polliart, il ont du chercher pendant plusieurs minutes et non pas pu avoir accès par le 1 rue joliot curie, car à la place il y a un sas avec des bacs à fleurs, c’est beau mais c’est mieux si on pouvait sortir par le 1 rue jolie curie et cela est valable pour toute la rue joliot curie.
    J’interviens pour un bon nombre de personnes tous âge confondu, ils,elles sont fatigué du tapage nocturne, et de faire un grand détours, notamment pour se rendre auprès du médecin,kinésithérapeute, les jeunes pour aller au collège, lycée, et les parents qui emmenent leurs enfants à la maternelles, ou leçons primaires
    Aussi monsieur le maire, Monsieur Robinet, je, nous, souhaitons vous solliciter pour, faire le nécessaire, pour déloger les pseudo café, afin que nous citoyens puissons trouver le calme après une certaine heures, puis nous rétablir du moins faire le nécessaire pour que nous puissions de nouveau sortir et rentrer dans nos domicile par la rue joliot curie.
    J’interviens pour bon nombres de personnes.
    Avec tout mon respect, tous notre respect.

    Monsieur Arnaud robinet,
    Monsieur le maire, veuillez accepter nos sincères salutations les plus respectueuses et distinguer.

    Madame Fadhila DJABEUR.

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*