Reims: du Grand Bazar aux Galeries Lafayette

Les débuts du commerce moderne et la naissance de l’aviation ont marqué l’histoire de Reims…et des Galeries Lafayette. C’est ce lien spécifique qu’illustre l’exposition présentée dans ce monument de la rue de Vesle à l’occasion des Journées du Patrimoine.

Six grands magasins du groupe Galeries Lafayette participent cette année aux Journées du Patrimoine. C’est à Reims une première, pour laquelle s’est enthousiasmée Lucia Francisco, directrice de l’établissement depuis 18 mois. Le fil conducteur de l’exposition qu’elle propose le 19 septembre s’est imposé. «  Le dynamisme du commerce dès le 19ème siècle, avec le négoce du champagne, du textile, le succursalisme et bien sûr les grands magasins, appartiennent à l’identité rémoise. »  De même que l’aviation.  « Elle est au cœur de l’histoire de Reims mais aussi des Galeries Lafayette, rapporte Stéphanie Desvaux, archiviste au département Patrimoine du groupe Galeries Lafayette. Précurseur dans son domaine, l’enseigne cherchait à l’époque à soutenir l’innovation. En 1912, elle offrit à l’armée un appareil de reconnaissance qui fut affecté au centre d’aviation militaire de Reims » L’évocation de ce pan d’histoire s’annonce assez spectaculaire…

Un parcours chronologique

La préparation de l’exposition a demandé un gros travail de collecte d’archives. La bibliothèque Carnegie, les Archives municipales, le fonds des architectes Lamaizière à Saint-Etienne, le service historique de la Défense ont fourni l’essentiel, complété par les propres archives du magasin et les documents prêtés par les anciens employés et les particuliers, notamment le collectionneur et auteur Michel Thibault.  L’ensemble est mis en scène autour de la trémie dans un parcours chronologique qui se déploie sur trois étages. Il nous ramène au 19ème siècle dans la rue de Vesle. C’est là que fut créé en 1893 le Grand Bazar, reconstruit et remplacé après la Première guerre mondiale par les Magasins Modernes (dont les toitures partiront en fumée dans un incendie en 1932), qui deviendront Nouvelles Galeries avant de passer sous l’enseigne Galeries Lafayette. Le bâtiment a été rénové en 2012 et le modèle commercial inventé il y a plus d’un siècle perdure : une architecture élégante, des surfaces de vente spacieuses orientées vers la nouveauté et la mode, une diversité d’offre, le tout dans un décor grandiose.

Faire rêver

Aujourd’hui, l’accessible et le haut de gamme s’y côtoient, les corners de marques se multiplient, la théâtralisation des espaces est renouvelée tous les six mois et confiée à une visuel merchandiser « pour donner envie, faire rêver. » Cette saison automne-hiver commence avec une ambiance « Nouveau chic », l’accueil de nouvelles marques comme Ba&Sh et donc cette exposition à remonter le temps. « A travers cet événement, confie Lucia Francisco, nous voulons donner une autre image des Galeries Lafayette, montrer que le rayonnement du magasin dans la ville peut aussi être culturel. » Et entretenir l’esprit des grands magasins dont il est le dernier représentant à Reims depuis la disparition de Marks & Spencer en 2001 et du Printemps en 2003.

 

Exposition « L’envol des grands magasins rémois : du Grand Bazar aux Galeries Lafayette » – à partir du samedi 19 septembre 2015 – visites guidées le samedi 19 septembre toutes les heures entre 10h et 18h sur réservation au 03 26 40 35 12.

Le saviez-vous ?

« Le petit Haussmann » : c’est le surnom donné au grand magasin de Reims en raison de l’importance de sa trémie, la plus grande après celle du boulevard Haussmann.

 

Photo Lucia Francisco, directrice des Galeries Lafayette de Reims

Soyez le premier à commenter "Reims: du Grand Bazar aux Galeries Lafayette"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.