La Marne pour une CCI du département

Dans les grandes manœuvres en coulisses pour la création d’une Chambre de Commerce à l’échelon de la Marne (après fusion de celle de Châlons et celle de Reims), le Président du Conseil départemental apporte son soutien à Jean-Paul Pageau.

On sait que ce dernier, Président actuel de la Chambre de Reims et d’Epernay, est candidat à la Présidence de la nouvelle entité. Son ami, Michel Gobillot, qui préside celle de Châlons, a annoncé son intention de ne pas briguer de mandat. Reste le sort de l’actuel Chambre régionale présidée par François Cravoisier. Celui-ci veut conserver une CCI de l’ancienne région et la Présidence qui avec. Il ne veut pas entendre parler d’une CCI de la grande région et de CCI territoriales reprenant les contours des actuels départements.

Dans cette lutte aussi fratricide que publique, Jean-Paul Pageau peut compter sur René Paul Savary. C’est le sens de la lettre du  « patron » de la Marne rendue publique en fin de semaine.  Le sénateur Savary écrit notamment : « Les CCI se réorganisent autour d’un plan directeur différent d’une région à l’autre. Le Conseil départemental a la responsabilité de la solidarité entre territoires urbains et ruraux. Dans le cadre de la nouvelle région, et compte tenu du poids spécifique du département de la Marne, ancien chef-lieu de région, une CCI départementale me paraît incontournable et indispensable. La CCI Marne sera l’outil économique de proximité, comme le sont les chambres d’agriculture de la Marne, ou la chambre des métiers et de l’artisanat de la Marne. Le renforcement des échelons départementaux prend toute sa signification pour décliner les politiques économiques impulsées à l’échelon régional, ou même inter- régional. En effet, située aux portes de l’Ile-de-France et des Hauts-de-France, la Marne a une position géostratégique intéressante que nous pourrons ensemble promouvoir. »

 

© CCI Reims-Hôtel Ponsardin. Siège de la CCI Reims

 

 

Soyez le premier à commenter "La Marne pour une CCI du département"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*