Startup dans les starting blocks

L’association rémoise «La Fabrik du Sport» va prochainement candidater à la nouvelle vague d’appel à projets de labellisation thématique de la French Tech. Son idée : mettre les nouvelles technologies au service du sport et des sportifs, de haut niveau comme occasionnels, en créant un pôle d’excellence sur le territoire rémois.

Les créateurs de la « Fabrik du Sport » sont des sportifs, des fondateurs de start-up ou encore des universitaires vivant dans la région de Reims. Ils ont pour ambition commune au sein de leur association de proposer une autre vision du sport et de son économie. Associée à des entreprises Rémoises, des écoles, des chercheurs, des organisations sportives ou des collectivités, l’association soutenue par, Innovact Center, vise la labellisation «écosystème thématique French Tech».

Selon le site de La « French Tech », ce concept désigne tous ceux qui travaillent dans ou pour les start-up françaises en France ou à l’étranger. Les entrepreneurs en premier lieu, mais aussi les investisseurs, ingénieurs, designers, développeurs, grands groupes, associations, medias, opérateurs publics, instituts de recherche… qui s’engagent pour la croissance des start-up d’une part et leur rayonnement international d’autre part . Sa philosophie : s’appuyer sur les initiatives des membres de la French Tech eux-mêmes, mettre en valeur ce qui existe déjà, et créer un effet boule de neige. French Tech est portée par une petite équipe, la Mission French Tech, qui travaille en lien avec les Directions des Ministères de l’économie et des finances, des Affaires Etrangères et avec le Commissariat Général à l’Investissement. Ses partenaires sont les opérateurs nationaux, qui, sous la bannière commune « French Tech » coordonnent leurs actions en faveur des startups : la Caisse des dépôts, Bpifrance et Business France.

 

Soyez le premier à commenter "Startup dans les starting blocks"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*