Reims: l’heure de la rentrée

C’est une réalité ! l’heure de la rentrée approche.

A Reims, 15 652 enfants sont inscrits dans les établissements gérés par la Ville ( 6211 en maternelle et 9 441 en école élémentaire). Les collèges et les lycées étant gérés respectivement par le Conseil Départemental et le Conseil Régional. Plus de 10 M€ sont consacrés à l’entretien des établissement publics. Un effort important pour un patrimoine qui représente près de la moitié du patrimoine total de la collectivité. Outre ce programme d’investissement détaillé ce jeudi par le Maire Arnaud Robinet et sa 1ère adjointe, Véronique Marchet, des mesures importantes de sécurité sont prises pour assurer la sécurité « non seulement des bâtiments mais aussi, et surtout des enfants« . Mesures présentés par Xavier Albertini, élu en charge de la sécurité publique.

La rentrée

Le programme pluri-annuel d’équipement numérique se poursuit. Près de 500 000 € permettent de financer cette année 34 classes mobiles, 15 tableaux blancs interactifs supplémentaires. A noter qu’une classe mobile est constituée de 9 Ipad ® en maternelle et de 15 en élémentaire. Ce programme est co-construit avec les inspecteurs de l’Education Nationale. En chiffres, cette rentrée se traduit par 14 ouvertures de classe (et 2 fermetures) et 400 élèves supplémentaires par rapport à 2015. Les élèves se répartissent dans les 55 écoles maternelles et les 50 écoles élémentaires. 5 614 sont inscrits en restauration scolaire. 850 vacataires accueillent les enfants pendant les temps périscolaires. Côté bâtiments, près de 5 M€ sont affectés aux deux restructurations en cours (Boulevard Dauphinot et Rue Galliéni)

Sécurité optimale mais appel à la citoyenneté des parents

Dans le contexte de l’état d’urgence, des mesures de sécurité ont été prises pour assurer la sécurité autour des écoles, étant précisé que la sécurité à l’intérieur est du ressort de l’Education Nationale. Xavier Albertini a détaillé les trois grandes règles qui seront appliquées: l’interdiction du stationnement sur le front des établissements, la mise en place d’axes rouges permettant l’enlèvement immédiat de tout véhicule suspect, la « sanctuarisation » des entrées des écoles par des « moyens de neutralisation » (blocs béton, barrières fixes, barrières mobiles)

Xavier Albertini est bien conscient des problèmes que peut engendrer la mise en place de ces mesures mais il en appelle à la citoyenneté des parents pour prendre des « habitudes différentes ».

Les 95 policiers municipaux, en lien avecles équipages de la Police Nationale, assureront une surveillance mobile et dynamique des établissements. La Ville, a encore précisé le « Monsieur Police » de l’équipe municipale, a travaillé avec le Département et la région pour harmoniser les mesures dans tous les établissements publis et privés. Une coordination sera assurée avec l’Université dont le Président a le pouvoir de police sur les campus.

Soyez le premier à commenter "Reims: l’heure de la rentrée"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*