Les sites UNESCO du Grand Est réunis à Reims

La première Rencontre régionale des sites du Grand-Est inscrits sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco se tient ce vendredi , au palais du Tau, à Reims.

Le Grand Est compte plusieurs sites inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO: Nancy et sa majestueuse place Stanislas, Strasbourg et sa « Grande île » (centre historique), Longwy et Neuf-Brisach pour les fortifications Vauban, L’Epine et Châlons-en-Champagne pour les chemins de Compostelle, et bien sûr Reims avec la cathédrale Notre-Dame, le palais du Tau et la basilique Saint-Remi et plus largement le territoire champenois pour les « Coteaux, Maisons et caves de Champagne » depuis l’an dernier.

Afin de clore cette année anniversaire, dédiée au Patrimoine mondial, la ville de Reims organise une rencontre des sites inscrits avec pour objectif de sensibiliser le plus grand nombre sur les enjeux de préservation et de valorisation du patrimoine et engager une coordination à l’échelle du Grand-Est. Cette journée est ouverte à tous, habitants, passionnés du patrimoine, en général, et du patrimoine rémois en particulier. Au programme : tables rondes, conférences, mais aussi visite de l’exposition « Patrimoines revisités » et remise de prix du concours « Ta vision du patrimoine rémois ». Spécialistes des questions historiques, patrimoniales et architecturales et universitaires seront présents pour échanger autour des enjeux de préservation.

La Maison commune du Chemin Vert a été choisie pour accueillir la plaque commémorative de l’inscription des « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco (2015).  Elle sera posée samedi 26 novembre, à 11 h 30. Cette cérémonie sera précédée à 10 h 15, d’une visite de l’église Saint-Nicaise commentée par Dominique Potier, spécialiste de l’histoire de la reconstruction de Reims. Comme la colline Saint-Nicaise et ses célèbres maisons de champagne, la cité-jardin du Chemin Vert constitue un marqueur du patrimoine lié à l’activité viticole de la ville. La valeur patrimoniale de la cité-jardin du Chemin-Vert, la plus vaste et la plus emblématique des 13 cités-jardins issues du plan de reconstruction de l’après-guerre, a été reconnue au titre des ensembles urbains d’intérêt architectural et patrimonial majeur.

2016, une année de célébration

Pour rappel, en 2016, Reims fête un double anniversaire : les 25 ans de l’inscription sur la liste du Patrimoine mondial Unesco de l’ensemble comprenant la cathédrale Notre-Dame, le palais du Tau et la basilique Saint-Remiet la première année de l’inscription des biens relevant des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, comme la colline Saint-Nicaise à Reims.

© Photo Cité-jardin du Chemin vert Pascal STRITT

Soyez le premier à commenter "Les sites UNESCO du Grand Est réunis à Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*