Ouverture ce jeudi du Village by CA de Reims

Des rampes de lancement, les start-up n’en manquent pas à Reims. Encourager, faire éclore, accélérer, enraciner les projets sur le territoire est un but poursuivi par plusieurs acteurs économiques. Le Village by CA vient consolider cette offre d’accompagnement en ciblant de jeunes pousses innovantes, déjà opérantes.

Depuis la création à Paris en 2014 du tout premier Village by CA, une bonne vingtaine de ces résidences pour start-up innovantes ont fleuri en France. Le Village by CA Reims rejoindra ce réseau en février prochain. Porté par l’association Nord-Est Start-up, il crée un modèle qui lui est propre. « Son originalité est de s’appuyer sur un collectif d’entreprises leaders de l’économie locale, des chercheurs, des collectivités, et sur un fonds de 2,5 M€ qui va permettre au projet de démarrer », précise Thierry Aubertin, président de l’association. Outre la banque régionale, on retrouve dans le premier tour de table Acolyance, le groupe Courlancy, Crédit Agricole Nord-Est, Cristal Union, Nacarat, Plurial Novilia, le Champagne Taittinger et, dans le cercle des soutiens institutionnels, Global Habitat, le Grand Reims, la Région Grand Est, Reims Habitat Champagne-Ardenne, l’URCA, la commune de Bezannes et la Ville de Reims. Ensemble, ils créent un écosystème ouvert aux start-up installées, à qui ils proposent sur 1 500 m2 face à la gare Champagne-Ardenne TGV un hébergement, des services de proximité et un accompagnement personnalisé via le mécénat des partenaires fondateurs. « Le start, c’est-à-dire la phase de création, n’est pas notre métier, explicite Thierry Dardart, directeur du projet. Ce qui nous intéresse, c’est le up, autrement dit les structures déjà lancées, qu’on peut amener vers une nouvelle levée de fonds, de nouveaux partenaires sur la production, de nouveaux marchés, de nouvelles relations d’affaires… »

Le Conseil d’administration avec tous les membres de l’association Nord Est Start Up qui porte le Village by CA Reims.

Mécénat contre apport de solutions nouvelles

Les entreprises de l’association escomptent, en retour de leur mécénat, un bénéfice pour leurs propres activités. « Le monde change. On est plus intelligent à plusieurs pour faire de l’innovation. Avec ces start-up dernier cri, nous allons pouvoir développer des solutions nouvelles pour rendre un meilleur service à nos clients, indique Thierry Aubertin. Aujourd’hui, dans une banque, 60 % du temps est consacré au travail administratif. Demain, grâce à l’intelligence artificielle, aux robots, à la nouvelle économie, nous serons disponibles à 80 % pour la relation client. » Gagnante pour les initiateurs, l’initiative le sera aussi pour le territoire. « Il faut donner à Reims de la visibilité sur les opportunités d’innovation et de la crédibilité comme lieu d’attractivité économique. Le Village by CA veut être un totem de cette dynamique, en soutenant les filières d’excellence dans leurs évolutions pour gagner en compétitivité », annonce Thierry Dardart.
Le recrutement des start-up s’oriente principalement dans les secteurs de l’agri-agro, du champagne, de la santé et de l’immobilier, avec une forte attente sur le Data. Les critères de choix : un caractère d’innovation marqué et un engagement « viscéral » des entrepreneurs. L’association Nord-Est Start-up espère en accueillir une dizaine à l’ouverture et une vingtaine d’ici 2 ou 3 ans. Sa volonté est de faire coexister intelligemment et efficacement la résidence avec les autres structures locales dédiées aux start-up. « Les dispositifs de Neoma, de l’URCA, d’Innovact, etc. sont un terreau de projets possibles pour le Village by CA, glisse Thierry Dardart. Nous nous inscrivons dans une logique d’ensemble, propice à l’émulation et à la complémentarité. »

Soyez le premier à commenter "Ouverture ce jeudi du Village by CA de Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*