A Reims, hommage à la combativité des femmes

Reims, ville de front pendant la Grande Guerre, symbole des destructions du premier conflit mondial, rend hommage aux femmes qui se sont illustrées à Reims et au-delà pour maintenir la vie et l’activité pendant les quatre années de guerre. Une exposition leur est consacrée dans une mezzanine des Halles du Boulingrin jusqu’au 29 mars.

Conçue par Philippe PIVIDORI professeur d’histoire au campus Sciences Po de Reims et quelques-uns de ses étudiants avec deux jeunes en service civique mobilisés par Jocelyne BRUYERE de la direction du protocole de la ville de Reims, cette exposition présente 11 scènes emblématiques de l’implication des femmes dans la vie civile comme auprès des combattants. Des premiers jours du conflit où les femmes prennent immédiatement le relais des hommes dans les champs pour commencer la moisson, puis dans l’industrie avant de devenir les « anges blancs« , les infirmières au front (on y découvre ainsi le rôle de Marie et Irène Curie avec la voiture de radiologie qui sauvera tant de vies).  Dans les hôpitaux, elles sont 70 000 infirmières de la Croix-Rouge. Elles joueront aussi un rôle important dans le renseignement et elles le paieront, pour la plupart, de leurs vies.

Des associations de reconstitueurs et le musée municipal du fort de la Pompelle, l’un des plus richement dotés sur la période en France,  ont prêté le matériel qui sert à chacune de ces scènes. Les étudiants de Sciences Po Campus de Reims ont réalisé la mise en perspective historique avec toute une série de panneaux explicatifs (en français et en anglais). L’implication de certaines figures rémoises y est soulignée comme celle de Jeanne Krug ou du  médecin  franco-américain Marie-Louise Lefort qui, en avril 1919,  s’installe à Reims avec une équipe de 5 médecins et 32 infirmières pour soigner les blessés gazés et sera présente lors de l’inauguration de l’American Hospital construit sur le site de Maison Blanche. Les  jeunes en service civique ont conçu un livret pour les visiteurs, les commentaires de l’exposition lors des prochaines visites, la préparation d’un livret pour les scolaires et des ateliers pour ce jeune public.

A noter que la journaliste d’Europe 1, Lorena Martin, a évoqué cette exposition dans l’émission « Au Cœur de l’Histoire » diffusée ce jeudi. Vous pouvez réécouter son intervention à partir de ce lien.

Soyez le premier à commenter "A Reims, hommage à la combativité des femmes"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*