Reims veut faciliter la vie des commerçants

Les commerçants de Reims et ceux qui veulent s’installer auront leur valise. La présentation en a été faite par Charles Germain, l’adjoint en charge du commerce en présence d’Eric Toussaint le Président des Vitrines de Reims.

La « valise du commerçant » compile, sous forme dématérialisée,  toutes les informations  utiles pour réussir ses démarches. Réalisée par la « Mission Commerce » et les services informatiques de la Ville, cette valise propose cinq grandes rubriques: création, environnement, devanture, événements, accès et une rubrique particulière consacrée au commerce non sédentaire. « Un outil formidable pas très loin d’être exhaustif » dit le Président des commerçants rémois. Cette valise est complétée par une « Charte des enseignes et des devantures commerciales« . Il s’agit d’une brochure de 24 pages, particulièrement détaillée, dans laquelle les commerçants, qu’ils soient installés ou qu’ils souhaitent s’implanter sur la ville (ils sont nombreux, semble-t-il) , trouveront les bonnes pratiques (parfois obligatoires) dans ce domaine. Ce document a été réalisé en concertation avec l’Architecte des Bâtiments de France, les enseignistes et des représentants des commerçants.

Deux initiatives qui visent à simplifier la vie des commerçants et à pérenniser l’attractivité de la Ville. Rappelons que Reims a été classée, début 2018,  2ème centre-ville le plus dynamique parmi les 62 villes étudiées ( Source Procos) avec plus de 321 nouveaux commerces depuis 2014 et avec un taux de « vacance commerciale » qui s’élève à 7 %. Un chiffre faible mais qui ne satisfait ni l’adjoint au commerce d’Arnaud Robinet ni Eric Toussaint pour les Vitrines de Reims.  Un sujet important pour l’environnement commercial mais que chacun d’entre eux juge difficile à résoudre. A court terme, l’habillage des vitrines ou l’utilisation éphémère des locaux libres peuvent réduire l’effet de « dents creuses » que donnent les emplacements vacants. A plus long terme, la Ville entend mener une concertation entre propriétaires et porteurs d’enseigne. Des initiatives qu’apprécieront les 2500 enseignes que compte Reims.

 

Eric Toussaint et Charles Germain  – ©  refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Reims veut faciliter la vie des commerçants"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*