Reims veut booster ses relations internationales

Avec Reims Rayonnement International, une association lancée ce mercredi, la plus grande ville de Champagne entend se doter d’un outil dynamique de partenariat avec des villes étrangères.

Pour Benjamin Develey, l’adjoint au maire en charge des relations internationales, il s’agit d’assurer le suivi des nouveaux partenariats et de confier à un bureau rajeuni le suivi des dossiers économiques et éducation des jumelages existants.

La mise en place de nouveaux partenariats s’accélère depuis quelques mois. C’est le cas avec Nagoya au Japon où l’Université de Reims a déjà signé deux accords avec l’Université de la ville (en maths et droit) et à Séville où un rapprochement des deux CCI a été initié ce mois ci.

Reims Rayonnement International, présidé par Dimitri Oudin, doit donner l’ampleur la plus large possible à ces partenariats sous quatre angles : la culture, l’économie et l’ innovation, l’agriculture et la viticulture et les échanges (en particulier des jeunes). Au sein de RRI, trois commissions, dont une commission économie, auront pour mission d’assurer l’animation des ces relations en se montrant innovant. A titre d’exemple, une base de données de stages pour les jeunes dans les villes jumelées est à l’étude de même que des business clubs en Allemagne et aux Etats Unis.

Dans l’immédiat, la première action de RRI est un festival international du film des villes jumelées est au programme des cinémas Opéra de Reims du 4 au 10 avril sur un thème commun « blessures d’hier, défis d’aujourd’hui »

Soyez le premier à commenter "Reims veut booster ses relations internationales"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*