Roméo, le calculateur…

ROMEO, le nouveau supercalculateur de l’Université de Reims a été inauguré ce lundi matin par Cédric Villani, médaille Fields (la plus prestigieuse distinction en mathématique) en 2010 . Lors de sa conférence inaugurale, il a souligné le lien entre big data, internet des objets, intelligence artificielle et puissance de calcul, tout en rappelant que tout cela n’est rien sans les compétences humaines « l’algorythme est désespérément dépourvu de bon sens !« . ROMEO est déjà pleinement investi dans les quatre secteurs prioritaires identifiés pour le développement de l’intelligence artificielle en France : la santé, les transports, l’environnement et la défense. L’université de Reims Champagne‐Ardenne classe ainsi son nouveau supercalculateur parmi les tous premiers mondiaux : 249ème au TOP500 et 20ème au GREEN500, deux classements prestigieux annoncés lors de la conférence ISC (International Supercomputing Conference) en juin dernier, à Francfort et devient ainsi un acteur majeur de la simulation numérique en France. L’investissement s’élève à 6.5 M€ financé par le Grand Reims, le Grand Est, l’Etat, l’ Europe et l’Université de Reims. Fruit d’un partenariat technologique avec ATOS Bull, ce supercalculateur, installé sur le campus du Moulin de la Housse, dispose d’une puissance supérieure à 1 Pflops (un million de milliard de calculs par seconde) et préfigure l’évolution des supercalculateurs vers des architectures capables d’associer simulations numériques et intelligence artificielle. Il participe à la dynamique de l’éco-système dédié à l’innovation en place sur le territoire du Grand Reims et à son attractivité. Catherine Vautrin, la Présidente de la collectivité, y voit même le début d’une « Silicon Valley à la française » !

 

Photo ©refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Roméo, le calculateur…"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*