Le nouveau sous-préfet découvre un territoire contrasté

Il a pris ses fonctions officiellement lundi par un traditionnel dépôt de gerbes aux monuments aux morts de Reims. Hier, mardi, il a rencontré la présidente du Grand Reims, Catherine Vautrin,  et le maire de Reims, Arnaud Robinet. Jacques Lucbéreilh  prend ses marques dans cet arrondissement de Reims dont il est désormais le sous-préfet. Ce mercredi matin, il rencontre la presse avant de faire le point du dispositif de sécurité du marché de Noël qui ouvre ce soir.

« Une phase d’imprégnation et d’infusion » dans un territoire qu’il ne connaissait pas. Depuis 2012, le successeur de Valérie Hatsch était en poste dans le Val de Loire à Angers puis à la Préfecture d’Indre et Loire à Tours dont il était le secrétaire général. « Je découvre un territoire contrasté » observe le représentant de l’Etat. Le Grand Reims et ses 143 communes, c’est une ville-centre très importante en poids démographique (183 000 habitants sur les 237 000 que compte la communauté urbaine) et 111 communes de moins de 1 000 habitants. « les problématiques vont donc de celles de la ruralité à celles de la politique de la ville avec les dossiers de rénovation urbaine et de sécurité« . Jacques Lucbéreilh veut « aller sur le terrain, à la rencontre des maires, des élus et acteurs du territoire, les écouter et les aider ». Ce « territoire contrasté » est-il l’image de cette coupure entre les villes et les zones rurales ?  Non, répond le Sous-Préfet. La ville-centre a un rôle de locomotive « dont ne pâtissent pas les zones rurales » et l’Etat est « un levier puissant » pour accompagner les élus des communes rurales surtout dans leurs compétences principales et, notamment les écoles.

Un mot sur l’actualité, c’est à dire sur le « mouvement des gilets jaunes ». Il n’y a pas de situation spécifique à Reims et la règle est la même. « la liberté de manifester comme la liberté de circuler sont des libertés fondamentales. L’une ne doit pas empêcher l’autre ».

Jacques Lucbéreilh est né 1962 à Pau (Pyrénées Atlantiques).
Il est marié et père de deux enfants.
Diplomé de l’école Nationale de Santé Publique, il est aussi diplômé de l’ENA .

Soyez le premier à commenter "Le nouveau sous-préfet découvre un territoire contrasté"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*