Bpifrance Grand Est: un fort soutien aux entreprises de la région

En 2018, Bpifrance Grand Est, la banque publique de financement des entreprises,  a soutenu 6 618 entreprises à hauteur de 2 Md€, autorisant, par effet de levier, près de 4 Md€ de financements publics et privés. En Champagne-Ardenne, ce sont 2 341 entreprises qui ont été accompagnées et dans la Marne, 594 entreprises ont bénéficié de l’intervention de Bpifrance pour un montant de 156 M€.

Pour les 6 618 entreprises soutenues, Bpifrance Grand Est est intervenue en financement, en garantie ou dans l’innovation.  Grégory Givron, Directeur régional de Bpifrance Reims,  observe que 30 % des financements portent sur des projets industriels, une tendance qui se confirme pour les premiers mois de 2019. « On a retrouvé le niveau de marge d’avant 2007 mais les difficultés de recrutement persistent« .  Les secteurs d’avenir, c’est à dire les transports, le numérique, la santé, la bio-économie et l’environnement, mobilisent 33 % des financements mis en place sur le Grand-Est. 15 M€ ont permis de participer au financement des projets d’une centaine d’entreprises en Champagne-Ardenne.  69% des entreprises financées sont des TPE, coeur de métier de Bpifrance qui cible de façon prioritaire les entreprises à solvabilité faible ou moyenne notamment par garantie de trésorerie ou de prêt d’investissement. « Le soutien est toujours important malgré une amélioration sensible de la trésorerie des entreprises« . Enfin, le partenariat avec la région Grand Est permet de renforcer encore le soutien aux entreprises avec un fonds de garantie doté de 42 M€, un fonds d’innovation doté de 80 M€, la co-participation à 10 fonds d’investissement et la création d’un accélérateur régional (PME Grand Est) dont la première promotion comptait 18 PME de croissance. « 2018 a été une année record au service du financement de l’investissement et de la croissance des PME et ETI « .

Après 2018, 2019 sera placée sous le signe de la création et de l’industrie.

Avec la « French Fab », Bpifrance veut d’une part « inverser l’image de l’industrie » et faire émerger une marque forte reconnue à l’international et d’autre part sensibiliser les jeunes à l’industrie en mettant en lumière les entreprises du territoire. « 50 000 emplois restent à pourvoir dans ce secteur !‘ ». Car, Grégory Givron le martèle une nouvelle fois, « le vrai frein à la croissance reste le recrutement« . C’est pour apporter sa contribution à la solution de ce problème et  inciter les étudiants à s’orienter vers les PME que Bpifrance participe au déploiement du VTE, le Volontariat Territorial en Entreprise. Il s’agit de proposer à des étudiants ou diplômés d’universités, d’écoles d’ingénieurs ou de commerce, une expérience d’au moins un an dans une PME industrielle française. Aux côtés du dirigeant, les volontaires pourront l’aider dans la digitalisation de son entreprise ou dans sa stratégie à l’international. La plateforme de mise en relation entre chefs d’entreprise et étudiants vient d’ouvrir.

 

Photo: Grégory Givron, Directeur régional de Bpifrance Reims ©refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Bpifrance Grand Est: un fort soutien aux entreprises de la région"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*