Communication des vignerons de Champagne: la suite

Le Syndicat général des Vignerons de la Champagne poursuit sa campagne de communication. En 2019, le mot d’ordre de la campagne de communication reste le même : montrer que le champagne rend exceptionnels les moments du quotidien. L’objectif cette année est d’amplifier le message à travers de nouvelles associations mets champagnes inattendues… mais toujours avec des produits simples et qualitatifs.

Sur la base du même principe créatif, la campagne affiche 6 visuels par vague.  4 nouveaux visuels cohabitent avec 2 visuels de 2018 pour favoriser le lien avec la campagne précédente. Les codes créatifs demeurent les mêmes : l’idée de spontanéité de la consommation, la simplicité des produits, le contraste entre le met quotidien et le champagne. Ces instants de consommation sont toujours présentés par une mise en scène précise qui accordent au champagne la place centrale. 4 nouveaux types de mets ou d’occasions de consommer réalisés par 4 nouveaux photographes. Chacun ayant été choisi pour que son style soit parfaitement adapté aux thèmes qu’il doit photographier.

L’écriture photographique de l’ensemble garantit une modernité et une cohérence capable à la fois d’attirer le public, notamment les millenials, d’être attribuée au champagne, et de respecter sa qualité par un traité de haut niveau.

Dès juin 2019, la première vague permettra de découvrir 2 nouveaux instants de consommation :

« Plaisirs sucrés » : photos réalisées par Lucy Sparks. « La photographe a su créer des visuels plus féminins dans des compositions ton sur ton propres à son style et volontairement très intimistes« .

« Plats froids » : photos réalisées par Marius Hansen. Il représente dans ces visuels des plats tout juste sortis du réfrigérateur pour accompagner le champagne, évoquant une consommation sur le pouce qui allie plaisir et spontanéité.

Pour installer un rendez-vous avec les consommateurs, le déploiement se fait sur les mêmes médias visuels : Affichage / Presse / Digital, et selon un principe de désaisonnalisation pour favoriser l’émergence (juin et septembre). La campagne touchera également des nouveaux marchés stratégiques : la Belgique Francophone et le Luxembourg, et en parallèle un test sera fait sur le digital en Italie du Nord (région de Milan).

En France, comme en 2018, la campagne sera portée par un dispositif complet et ambitieux :

– Un partenariat de 15 jours pour mettre le champagne à l’honneur dans les Maisons Plisson, à la fois épicerie fine, marché-primeur et restaurant gourmand, basées dans des lieux « instagrammables » situés dans les quartiers tendances de Paris et fréquentés par les « millenials »
– Une opération bars à vins dans 15 des grandes villes en France pour proposer des accords mets champagnes pendant 15 jours
– Une campagne nationale d’affichage de 2 vagues d’une semaine, en juin et en septembre
– Une vague de 2 semaines d’affichage tactique sur les vitrines de 50 caves à vins, au plus près de l’acte d’achat
– Plus de 60 parutions dans la presse
– Un dispositif digital et une présence accrue sur Facebook et Instagram
– Un plan relations presse et des partenariats avec des influenceurslifestyle.

Soyez le premier à commenter "Communication des vignerons de Champagne: la suite"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*