Vitibot, lauréat du grand prix de l’innovation du VITEff 2019

Une belle semaine pour Vitibot ! Au moment où la start-up livrait ses deux premiers robots viticoles autonomes, elle apprenait qu’elle était aussi lauréate du Grand prix de l’innovation du VITEff 2019. Un prix qui lui sera remis le 15 octobre à Epernay.

Dominique, le père est viticulteur, Cédric, le fils, est ingénieur en informatique. De leurs réflexions communes est née l’idée de ce robot viticole entièrement électrique capable de remplacer les gros enjambeurs dans les vignes, « un produit plus vertueux et plus compétitif qui réconcilie economie et écologie« .  Créée en 2017, l’entreprise emploie actuellement, dans ses 4 000 m² de locaux de Reims-Pompelle, une cinquantaine d’ingénieurs en mécanique, informatique et électronique qui travaillent à la phase de recherche et développement et à la mise au point de robots de pré-série dont quatre sont déjà vendus et deux ont donc été livrés cette semaine. La production en série est prévue pour la rentrée.

Cédric Bache explique les trois temps de son plan stratégique:

1. Continuer à recruter: le jeune dirigeant estime ses besoins à plusieurs dizaines d’embauche (toujours des ingénieurs en mécanique, informatique et électronique) pour lesquelles le process de recrutement est lancé.

2. Lancer la production en série des véhicules avec l’objectif de réduire de 50% le temps de montage actuel qui est de deux mois.

3. Développer l’export qu’il faut comprendre comme le développement des ventes dans d’autres vignobles notamment en France. D’abord des vignobles en vignes étroites comme en Bourgogne puis, après phase de conception d’un deuxième chassis, les vignes hautes.

Un plan qui nécessite de compléter la levée de fonds initiale de 3 M€ par une seconde de 10 M€ qui sera lancée fin 2019.

Un agenda chargé : d’ici fin juillet, les présentations vont s’enchaîner dans le vignoble, dans l’Aube comme dans la Marne. Le but est de montrer l’agilité de Bakus dans différentes configurations de terrain, dans les pentes comme les dévers, assez fréquents en Champagne. L’agenda de la rentrée s’annonce tout aussi chargé avec la Foire de Châlons, le salon VITeff à Epernay, mais aussi le Simei à Milan et le Sitevi à Montpellier, car l’ambition de VitiBot est bien de répondre aux enjeux de la viticulture durable partout dans le monde ».

De belles perspectives pour Vitibot et son robot Bakus, le bien nommé, dans un marché mondial évalué à 1 milliard € que la jeune entreprise veut conquérir sans modération !

 

Photo: Cédric Bache, co-fondateur de Vitibot © refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Vitibot, lauréat du grand prix de l’innovation du VITEff 2019"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*