Reims affiche ses ambitions sur l’événementiel

La première pierre de la future salle événementielle de Reims a été symboliquement posée ce matin par les élus de Reims et du Grand Reims entouré des responsables du projet (Eiffage, GL Events et l’architecte Jean-Michel Wilmotte) Avec cette salle qui devrait voir le jour en octobre 2021, Reims se dote d’une infrastructure à la hauteur de ses ambitions dans l’événementiel.

Ce nouvel équipement, conçu par l’un des grands architectes français de renommée mondiale Jean-Michel Wilmotte, sera construit par Eiffage Constructions puis exploité par GL Events. leader mondial de l’événementiel. Ils seront les acteurs majeurs d’un projet dont la maîtrise d’ouvrage sera assurée par EIFFAGE Concessions dans le cadre d’un contrat de partenariat de 28 ans avec la collectivité rémoise.

Le bâtiment, situé à proximité immédiate du futur complexe aqualudique et du parking Sernam, complète le dispositif géré par GL Events depuis début 2019: le centre des congrès et le parc des expositions. Les deux équipements font actuellement l’objet d’une remise en état pour le centre des congrès et d’une modernisation avec la construction d’un nouveau hall de 6 700 m² pour le parc des expositions.

L’arena sera une salle modulable permettant d’accueillir jusqu’à 9 000 personnes qu’il s’agisse d’événements sportifs, de concerts ou d’événements d’entreprise. Reims a démontré cet été sa capacité à accueillir de grands événements internationaux comme la Coupe du monde féminine de football ou du Tour de France. Avec cette « arena », la douzième ville de France passe à la vitesse supérieure en termes de capacité événementielle en proposant, comme l’a souligné le Maire de Reims, « une offre globale, plurielle et complémentaire« .

La commercialisation commencera dès le début de 2020 pour pouvoir accueillir dès l’inauguration de grands événements. Et dans ce domaine l’ambition est grande pour la Secrétaire générale du groupe GL EVENTS qui verrait bien le lancement mondial d’une nouvelle « Toyota » à Reims. Pourquoi une telle idée ? Tout simplement, parce que son groupe va gérer le nouveau parc des expositions de la région japonaise d’Aïchi dont la préfecture, Nagoya, est le siège de la firme automobile et…une ville jumelée à Reims.

Reims passe à la vitesse supérieure et elle veut bénéficier de la réussite mondiale de ses partenaires et de leurs réseaux pour réaliser ses ambitions en matière d’événementiel et d’attractivité.

 

Les montants d’investissements (construction, honoraires et frais financiers) s’élèvent à 76,6 millions d’euros dont plus de 20 millions d’euros pour la modernisation du parc des Expositions. Ces coûts seront amortis sur 25 ans par un paiement moyen annuel de 5,745 millions d’euros dont seulement 2,1 millions d’euros pour le fonctionnement.

Soyez le premier à commenter "Reims affiche ses ambitions sur l’événementiel"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*