L’avenir du tourisme en débat à Reims

Depuis ce jeudi et pour trois jours, les Offices de Tourisme célèbrent à Reims le centenaire de leur fédération à l’occasion de leur congrès national. Plus de 550 décideurs du tourisme sont réunis pour un congrès placé sous le signe du changement.

Depuis deux ans, un mouvement important bouscule ce secteur stratégique de l’économie française. La réorganisation territoriale, voulue par la loi Notre, a eu pour conséquence le regroupement des communes et de leurs offices de tourisme. La fédération comptait plus de 2 500 structures en 2015, elles sont aujourd’hui un peu plus de 1 100. Début 2020, le tourisme institutionnel français amorcera une nouvelle ère avec un regroupement de ses trois associations (Offices de Tourisme de France, Tourisme & Territoires et Destination Régions) qui représentent 12 000 salariés et 800 millions d’euros de budget

Ce changement s’opère aussi dans la mission de ce que furent à l’origine les « syndicats d’initiative ».  L’accompagnement des visiteurs n’est plus la seule mission des offices. Ils travaillent aujourd’hui avec les collectivités dans le déploiement de stratégies d’attractivité. « Ils participent, dit Christian Mourisard le président de la fédération, à l’organisation du tourisme sur leur territoire et ont un rôle pivot entre le public et le privé« .

Les offices de tourisme doivent enfin faire face à un secteur des voyages en pleine mutation. Avec l’explosion des opérateurs en ligne, l’utilisation des smartphones au quotidien, les offices de tourisme s’organisent dans le cadre des « offices de tourisme du futur » pour anticiper les comportements des clientèles françaises et étrangères mais aussi faire cohabiter les « conflits d’usage », c’est à dire la surfréquentation touristique, et assurer le développement d’un tourisme durable. Des mutations profondes pour des offices de tourisme devenues de « vraies entreprises, animatrices de territoire » souligne le directeur de la fédération Christophe Marchais.

En recevant les responsables des offices de tourisme, Catherine Vautrin, Présidente du Grand Reims et de l’Office de Tourisme du Grand Reims s’est réjoui des chiffres locaux du tourisme avec une fréquentation de la ville en hausse sur un an de 12 % ( à fin septembre) et plus d’un million de visiteurs pour la cathédrale à fin juin.

Photo: Philippe verger DG OdT Grand Reims, Catherine Vautrin Présidente OdT Grand Reims, Christian Mourisard Président de la Fédération Nationale des Offices de Tourisme et  Christophe Marchais Directeur de la fédération ©refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "L’avenir du tourisme en débat à Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*