Le prix Prisme 2019: le son & l’image

Crée en 2014 par l’association d’entreprises mécènes rémoises, le Prix PRISME (du nom de l’association) distingue chaque année un ou une diplomé(e) en art de l’Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims.  D’une dotation de 5 000 €, le prix valorise l’oeuvre d’un(e) artiste et lui permet de soutenir le début de son parcours artistique.

Le 6ème prix a été remis ce lundi soir à l’occasion du vernissage de l’exposition des diplômés du master Art 2019 de l’école au Cellier. La lauréate, Andréa Le Guellec, a réalisé un dispositif sonore quadriphonique et une vidéo projection prenant pour point de départ l’exploration de la plus haute tour de Reims, la Tour Franchet d’Esperey, logement social de plus 500 habitants. Le résultat surprenant est une succession de déplacements en image et d’un parcours sonore qui invite à entrer dans le secret de la vie intérieure de cette tour.

Cette réalisation est à découvrir au Cellier, rue de mars à Reims, jusqu’au 3 novembre dans le cadre de l’ exposition « ici plus qu’ailleurs » qui regroupe trois autres étudiants de l’ESAD et des œuvres de la collection du FRAC Champagne-Ardenne

 

Photo Didier Janot, président de Prisme et Andréa le Guellec ©refletsactuels.fr-2019

Soyez le premier à commenter "Le prix Prisme 2019: le son & l’image"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*