Iphigénie à la Comédie de Reims: un classique pour une première

C’est l’histoire de cette jeune femme promise au sacrifice pour que se lèvent des vents favorables à l’armée d’Agamemnon. Un questionnement de notre rapport à l’autorité – du Père, du pouvoir politique et des dieux – qui se mêle à la circulation des désirs.
La pièce a été créée au festival d’Avignon 2018. C’est la première mise en scène d’un classique pour Chloé Dabert qui dirige la Comédie de Reims depuis le début de l’année.
Sous des formes différentes – les débits syncopés de Dennis Kelly, l’ample lyrisme de Lagarce, le passionné vers racinien – Chloé Dabert aime avant tout porter des écritures au théâtre. Celles qui exigent de travailler le rythme, le souffle, avec une précision mathématique, tout en restant des plus concrets. Son Iphigénie se déploie dans une scénographie atemporelle de camp militaire bordant la mer imaginée par Pierre Nouvel, artiste scénographe associé à la Comédie.

La Comédie du 5 au 14 décembre
www.lacomediedereims.fr

Photo © Victor Tonelli-la Comédie

Soyez le premier à commenter "Iphigénie à la Comédie de Reims: un classique pour une première"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.