« Avec cette crise, l’image de l’école est en train de changer » constate la Rectrice

Agnès Walch Mension-Rigau, la Rectrice de l’Académie de Reims tenait ce jeudi un point presse en visioconférence consacré au dispositif de continuité pédagogique mis en place dans le cadre des mesures de confinement imposées depuis le 17 mars.

La Rectrice a commencé par annoncer qu’il y a non seulement une continuité pédagogique mais aussi administrative de l’Education Nationale. C’est ainsi que toutes les instances, et notamment les conseils de classe, ont eu lieu cette semaine et que les parents vont recevoir normalement les bulletins de note. Toutes les bourses seront versées. Enfin, il n’y aura pas de rupture dans le versement des traitements.

La Rectrice rappelle l’impératif de soutien aux familles des soignants auxquels elle exprime son « admiration et sa reconnaissance« . A ce jour dans l’Académie, qui couvre l’ancien territoire de la Champagne-Ardenne, 350 enfants sont accueillis sur 140 sites différents chaque jour y compris les mercredis et les week-end. 300 personnes (personnel de l’Education Nationale et des collectivités territoriales) se sont portées volontaires pour cette mission. Les infirmières scolaires se sont, elles, portées volontaires pour intervenir dans les différents établissements de soins.

L’autre impératif, c’est le maintien du lien avec les familles: «  il ne faut laisser personne sur le bord du chemin et il faut porter une vigilance particulière aux élèves les plus fragiles. Il faut rester en contact quels que soient les moyens ». Agnès Walch Mension-Rigau rappelle les outils numériques qui sont utilisés: l’environnement numérique de travail (ENT), le CNED et sa plateforme « ma classe à la maison », les systèmes de classe virtuelle et les mails.La Rectrice cite même une application « sports » qui devrait voir le jour bientôt. Il reste aussi le téléphone dans le cas d’un  élève isolé avec un rendez-vous deux fois par semaine. Une réflexion est en cours pour valoriser le travail fait par les élèves pendant cette période.

La Rectrice se veut résolument optimiste pour la sortie de cette période de confinement, même si elle précise qu’elle n’en connaît pas la date. « Les échanges entre enseignants et élèves changent » nous dit-elle. Les élèves ont envie de « retourner à l’école« . Les enseignants disent « ne plus voir leurs élèves de la même façon » et une « nouvelle relation se crée entre les familles et l’école ». Cette agrégée d’histoire, qui pilote depuis le 6 février un territoire de plus de 240 000 élèves, se réjouit de l’entraide entre élèves et de la leçon « citoyenne, solidaire et civique« qu’ils donnent. Elle constate aussi que les familles prennent conscience « quenseigner est un vrai métier et que l’on ne s’improvise pas enseignant » . Cette crise permet de réaffirmer que l’école est « notre bien commun. Avec cette crise, l’image de l’école est en train changer » constate la Rectrice.

 

 

Soyez le premier à commenter "« Avec cette crise, l’image de l’école est en train de changer » constate la Rectrice"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.