Désormais gratuites, les bibliothèques de Reims tournent la page de la COVID-19

Depuis une semaine, les rémois ont pu retrouver le chemin des bibliothèques municipales. « Un retour à la normale souhaité par les lecteurs » constate Jean-Marc Laithier, le directeur par intérim du réseau des médiathèques.

Certes le lien n’a pas vraiment été rompu avec les 26 000 inscrits actifs pendant cette crise sanitaire. La mise en place d’un système de « drive » (« drive-piéton » devrait-on dire pour être exact !) a été un véritable succès avec plus de 900 réservations par jour dès le début. Un système qui nécessite beaucoup de temps et qui ne peut pas être prolongé avec le retour à la normale.

En revanche, deux nouveautés accompagnent ce retour à la vie dans les 7 médiathèques que compte la Cité des Sacres. D’une part, la réservation des ouvrages disponibles est désormais possible en ligne et d’autre part, le Conseil Municipal de ce lundi a voté la gratuité de l’abonnement. Pour s’inscrire gratuitement au réseau de lecture publique rendez-vous sur bm-reims.fr, dans la rubrique « Infos pratiques ». Il faut compléter un formulaire, transmettre une pièce d’identité et un justificatif de domicile. L’usager sera informé par mail lorsque sa carte d’abonné∙e sera prête. Il est également possible de s’inscrire sur place.

Les animations culturelles devraient reprendre à la rentrée tout comme la consultation et l’écoute de musique ou de vidéos.

Le réseau des bibliothèques et médiathèques de Reims en chiffres:
560 000 livres, 38 000 CD, 21 000 DVD et 1 600 partitionsµ
Plus de 60 000 ressources en ligne issues des activités de la Cité de la musique – Philharmonie de Paris
Des centaines de magazines et journaux provenant de plus de 100 pays et en 60 langues
Des livres numériques récents (romans, polars, classiques…).

Photo ©refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Désormais gratuites, les bibliothèques de Reims tournent la page de la COVID-19"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.