Un plan Colbert pour le « Reims d’après »

La séance d’installation de la « Commission Colbert » , chargée de réfléchir à un plan de relance « post crise sanitaire »,  s’est déroulée ce samedi 19 septembre.

Colbert est né dans un famille de riches marchands et banquiers de la cité des Sacres. Il devint par la suite le contrôleur général des finances, poste qu’il occupa auprès de Louis XIV pendant 18 ans. A ce titre, il supervisait presque toute l’activité et les finances du royaume. Les historiens s’accordent à dire qu’ il œuvra toute sa vie pour accroître la puissance et le rayonnement de la France. C’est donc le nom de ce Ministre du Roi né à Reims qu’Arnaud Robinet a choisi de donner à la commission dont les membres seront amenés à faire des propositions et « conduire une analyse prospective concernant l’urbanisme, l’économie, le sport, la culture, la santé, le bien-vivre ensemble, l’inclusion et l’insertion professionnelle« .

Cette commission est composée de 12 membres « aux parcours divers et aux engagements complémentaires » a précisé le Maire de Reims ajoutant aussi sa volonté qu’elle soit  » transdisciplinaire » et « plurielle » puisque Eric Quenard (PS) et Léo Tyburce (EELV) élus municipaux de l’opposition municipale en font partie. Quelques noms sont connus: Pierre-Emmanuel Taittinger, qui préside la Mission UNESCO Champagne ou Jean-Michel Jacquet l’architecte urbaniste, à qui l’on doit la rénovation de la caserne Colbert (décidemment !) et la clinique Courlancy Bezannes. Il préside aussi le think tank « Droits de Cité » qui a produit de nombreuses réflexions sur le futur de Reims. La Commission sera animée par Yann VELLY, conseiller municipal délégué à la relance de l’activité économique et de l’emploi et le Président d’honneur sera le rémois Philippe VARIN, ancien président du directoire du groupe PSA Peugeot Citroën et actuel président du CA d’Orano (ex-Areva)

Ce « Plan Colbert 2020 », un plan de relance économique, social et environnemental, est l’une des thématiques de la  plateforme participative « pour co-construire« , avec les Rémois, le « Reims d’après » voulu par Arnaud Robinet durant le confinement. Un travail d’analyse des 800 contributions des Rémoises et des Rémois va être mis en œuvre et s’articuler autour de trois thématiques : s’axer sur la production et la consommation locale, proposer de nouveaux événements autour des commerces et renforcer les liens et la proximité avec les commerçants locaux. La commission va aussi auditionner des acteurs locaux. La commission doit être une « ruche où se bousculent les propositions » lui demande le Maire de Reims. « elle ne doit rien s’interdire pas même…savoir bousculer les élus« .

« On ne peut ignorer ce qui s’est passé ces derniers mois. Cette période est un accélérateur de tendances » dit Yann Velly qui ajoute, citant le philosophe Francis Bacon  » La prospérité découvre nos vices et l’adversité nos vertus« . Un « message d’espoir » conclut Arnaud Robinet.

 

Les membres désignés sont les suivants :

Monsieur Arnaud ROBINET, Maire de Reims

Monsieur Gérard SAGNES Tourisme et restauration

Madame Michèle SEVERS Université de Reims Economie solidaire

Monsieur Léo TYBURCE, conseiller municipal EELV

Madame Virginie GRISILIN Foyer Rémois

Monsieur Ghislain WYSOCINSKI Ecologie

Monsieur Eric QUÉNARD, conseiller municipal PS

Madame Catherine BOULANGÉ Delpharm

Monsieur Jean-Michel JACQUET

Monsieur Pierre-Emmanuel TAITTINGER

Madame Viviane NEITER administratrice d’entreprise

Monsieur Stéphane WEIBEL expert-comptable

Monsieur Emmanuel CHOCHOY Innovation

 

 

Square Colbert à Reims © refletsactuels.fr

 

Soyez le premier à commenter "Un plan Colbert pour le « Reims d’après »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.