Un musée vivant du vitrail bientôt à Reims

L’atelier Simon-Marq  ouvrira en 2021 un musée vivant du vitrail dans lequel le public pourra observer les artisans au travail, découvrir les projets en cours, admirer les stocks de verres, se cultiver sur le métier de maître-verrier et le monde du vitrail à travers un film et des expositions thématiques.

Pierre-Emmanuel Taittinger, repreneur avec Philippe Varin de l’entreprise Simon-Marq en décembre 2019, rêvait d’installer cet atelier de création et de restauration de vitraux dans une église. Avec le concours du diocèse de Reims, il a été proposé à l’atelier Simon-Marq de s’installer dans l’Église du Sacré-Cœur de Reims. Le diocèse reste propriétaire mais concède un bail de 99 ans à l’atelier.

L’agence rémoise PACE Architectes prend en charge la rénovation du bâtiment, ainsi que la conception et la mise en œuvre de travaux d’aménagements nécessaires à l’accueil des artisans et du public. L’agence a fédéré une équipe de partenaires régionaux pour mener à bien ce projet. Un travail collectif qui met en valeur les produits issus de la région, de grande qualité, dans le domaine de la construction et de l’aménagement intérieur. De la peinture qui permet l’isolation thermique aux sols souples rééquilibrant l’acoustique, tous les matériaux proviennent d’un rayon de 150 km autour de Reims. L’agence PACE a également initié un partenariat vertueux avec le centre de formation BTP CFA Marne. Les travaux de pose de peintures et de sols seront donc réalisés par ces apprentis. Pour les accompagner, les éditeurs de ces produits innovants viendront eux-mêmes les former sur le site.

L’atelier de vitraux s’installera à partir du mois de décembre. Les travaux ont commencé cette semaine.

Depuis 1640, douze générations se sont succédées faisant de l’atelier Simon Marq l’une des plus anciennes entreprises de France. A partir de 1957, Brigitte Simon et Charles Marq font entrer dans le patrimoine historique civil et religieux des vitraux d’artistes tels que Chagall, Braque, Miró  et plus récemment François Rouan, David Tremlett, Imi Knoebel, Jean-Paul Agosti.  Une partie importante de la production de l’atelier est visible à la cathédrale. L’atelier Simon Marq est, depuis 2006, détenteur du label « Entreprise du Patrimoine Vivant ». Le groupe Fort Royal avait racheté l’atelier Simon Marq en 2011. Mis en liquidation judicaire en 2019, l’atelier est repris par Pierre-Emmanuel Taittinger et Philippe Varin tous deux rémois et anciens du collège Saint Joseph.

L’église du Sacré Coeur est situé dans le quartier du Clairmarais à proximité de la gare Reims-centre. Elle a été construite en béton armé à la fin des années 50.

Eglise Sacré Coeur-Atelier Simon Marq-photo ©FredericRuffin

Soyez le premier à commenter "Un musée vivant du vitrail bientôt à Reims"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.