Arnaud Robinet « Si seulement le gouvernement pouvait parler d’une seule voix et arrêter de jouer avec les nerfs des commerçants »

Arnaud Robinet en a assez et le dit clairement dans un tweet cet après-midi « Si seulement le gouvernement pouvait parler d’une seule voix et arrêter de jouer avec les nerfs des commerçants! Ce zig-zag est insupportable« . Le Maire de Reims plaide également pour une réouverture le 27 novembre « J’appelle le gouvernement à faire confiance à nos commerçants, à faire confiance à nos concitoyens. OUI à une réouverture de nos commerces le 27 novembre, sauvons ce qui peut être encore sauvé! « .

Ce week-end, crucial pour les commerçants, puisqu’il approche des fêtes de fin d’année et correspond au fameux « Black Friday », peut représenter jusqu’à 3 fois le chiffre d’affaires habituel.

Après avoir proposé, fin octobre, au Ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Le Maire, la possibilité d’ouvrir ces commerces sur rendez-vous, le Maire de Reims demande à présent au Gouvernement de prendre ses responsabilités en s’inspirant de certains pays européens voisins, comme l’Allemagne, l’Italie, le Luxembourg ou les Pays-Bas, qui ont adapté leur confinement, permettant ainsi aux commerces dits « non essentiels » de rester ouverts dans un respect strict des conditions sanitaires imposées.

Le Vice-Président de France Urbaine explique: « Je propose donc que le Gouvernement autorise un client pour 10m2 de surface commerciale, avec des contrôles stricts. D’autres solutions existent, comme l’ouverture sur rendez-vous, que j’avais proposée fin octobre. Tous ces professionnels ont, dès le début du déconfinement, pris leurs responsabilités et ont su adapter des protocoles sanitaires. Débattre sur ce qui est « essentiel » ou « non » est absurde, opposer grandes surfaces et commerces de proximité l’est tout autant. Est-ce en interdisant la vente de produits dits « non essentiels » dans les grandes surfaces que l’on va aider les commerçants indépendants ? Est-ce en interdisant la vente de livres dans les grandes surfaces que l’on va aider nos libraires indépendants ? Les conséquences de ces fermetures seront catastrophiques. La liberté d’entreprendre est remise en cause. Certes, des aides de l’Etat, des collectivités existent mais, soyons lucides, elles ne suffiront pas. Nos commerçants ne veulent faire pas l’aumône, ils veulent juste travailler. J’appelle le gouvernement à faire confiance à nos commerçants, à faire confiance à nos concitoyens. OUI à une réouverture de nos commerces le 27 novembre, sauvons ce qui peut être encore sauvé ! »

Rappelons que le Ministre de l’économie bruno Le Maire a plaidé hier sur CNews pour une réouverture au plus vite des commerces expliquant travailler sur un protocole «D’ici à la fin de la semaine, on travaille sur un protocole sanitaire pour l’ensemble des commerces et l’ensemble de la grande distribution. Il doit être conclu vendredi (20 nov )et être opérationnel lundi prochain (23 nov) ». Même s’il considère  « qu’un «pic épidémique a été passé », Olivier Véran, le Ministre de la Santé, a affirmé ce mardi qu’il n’avait « pas d’éléments qui permettent de penser que nous pourrions les rouvrir le 27« .  Quant au Premier Ministre, Jean Castex, il pourrait parler le 26 novembre alors qu’RTL croit savoir que le Chef de l’État prendra la parole en milieu de semaine prochaine afin d’évoquer les conditions du déconfinement. De quoi mettre à mal le moral des commerçants !

 

Soyez le premier à commenter "Arnaud Robinet « Si seulement le gouvernement pouvait parler d’une seule voix et arrêter de jouer avec les nerfs des commerçants »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.