« Assises du tourisme à Reims: « devant nous 2021 ! »

Depuis 2016, l’Office de Tourisme du Grand Reims réunit une fois par an élus et professionnels pour parler de l’avenir. Ces « assises du tourisme » ont lieu ce mardi. Confinement oblige, elles se dérouleront en digital. Les intervenants seront, pour certains en « plateau » et d’autres en « visio ».  A la veille de ce grand rendez-vous, où en est ce secteur qui comptait, pour la seule hôtellerie, 1,1 million de nuitées* dans la cité des Sacres ?

Etat des lieux

« On ne va se mentir, devant nous c’est 2021, c’est plus Noël !« , répond Alexandre Bariteaud, le directeur marketing et commercial de l’Office du Tourisme du Grand Reims. Avec la suppression du Marché de Noël et le confinement N°2, la saison est bel et bien terminée. Après 2018 et 2019 et de beaux espoirs pour 2020, la saison restera comme un moment difficile même si le bilan de l’été est plutôt satisfaisant.  Avec une stratégie visant un tourisme de loisirs et une clientèle de couples ou de petits groupes à « forte contribution », Reims a su profiter d’un marché français devenu « captif« .  La Champagne, qui peut encore améliorer son offre,  a joué à plein la séduction des parisiens et des franciliens avec une destination « à deux pas de chez eux« .

Perspectives

« On navigue à vue » reconnaît l’un des pilotes de l’Office aux côtés de Philippe Verger le directeur général. L’idée est, certes,  de capitaliser sur ce qui a marché cette année, mais les professionnels ont « envie et besoin » d’accueillir à nouveau la  clientèle habituelle venue des USA, de Belgique, des Pays-Bas, des pays scandinaves aussi d’Asie et de Grande-Bretagne. La réouverture des frontières est dans tous les esprits. Le tourisme d’affaires, lui, est encore, dans le flou. Les opérateurs font beaucoup d’efforts pour se réinventer mais il est difficile de savoir quand ils retrouveront un niveau d’activités normal.

Crise et opportunité

Entre l’état des lieux et les perspectives, les Assises vont regarder ce qui « est positif ». Après tout, souligne Alexande Bariteaud, « Wēi jī, en chinois, signifie à la fois crise et opportunité ». D’ailleurs, la première mini-conférence en ouverture de cette journée aura pour thème « Que retenir de positif de la crise actuelle ? ». Elle sera animée par Pierre Eloy, dirigeant de Touristic et co-fondateur des Agitateurs de Destinations Numériques. Trois autres thèmes seront abordés dans la matinée: « les régions à la relance » avec Michael Dodds, directeur de l’ART Normandie et Olivier Midière directeur de l’ART Grand-Est, « Commercialiser en ligne » avec Lucie Lamoureux, consultante, Olivier Occelli directeur général de l’Office de Tourisme de Bordeaux et Jérôme Isnardi, président-fondateur de Rue des Vignerons, « MICE*² & tourisme d’affaires » en présence de François Gaillard, directeur général d’Only Lyon Tourisme, Christophe Cizeron, directeur général de GL Events Venues et Cécile Walson, Deputy VP Sales France du Groupe ACCOR . Enfin, avant l’heure du déjeuner, on parlera de « l’expérience de la table & la convivialité » avec Loïc Ballet, animateur/chroniqueur Télé Matin, Camille Rumani, co-fondatrice et directrice générale d’Eatwith, Arthur Edange et Vincent Bernard-Comparat, les fondateurs du Gueuleton. Philippe Verger devrait d’ailleurs évoquer à cette occasion « Reims à table », un projet de relance des restaurants rémois. L’après-midi sera consacré à des ateliers plus techniques. Arnaud Robinet, vice-président du Grand Reims en charge du tourisme et Catherine Vautrin, présidente de l’Office interviendront dans cette journée qui devrait rassembler 350 personnes.

 

*Source INSEE *² MICE événements professionnels
Photo © REFLETSACTUELS.FR

Soyez le premier à commenter "« Assises du tourisme à Reims: « devant nous 2021 ! »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.