Ciel bleu au dessus de Vatry

Malgré la pandémie, l’Aéroport marnais Paris-Vatry enregistre une très bonne année 2020.

Coté fret, l’aéroport totalise sur l’année 12 380 tonnes de fret traitées, soit une hausse de 332% vs 2019. Ces 10 dernières années, l’aéroport n’avait franchi la barre symbolique des 10 000 tonnes qu’une seule fois en 2017. Ce chiffre résulte du développement de plusieurs types d’opérations cargo :  des vols sanitaires au printemps 2020 (mise en place d’un pont aérien avec la Chine), 610 millions de masques importés au second trimestre, des vols charter d’exportation d’animaux vivants destinés à la reproduction, le traitement d’un pont aérien d’importation de pièces automobiles avec la Tunisie, le développement de vols de fret e-commerce en provenance de Chine avec la société FTL-Express et la mise en place d’opérations régulières avec Qatar Airways en fin d’année
. Côté passagers, l’aéroport Paris-Vatry aura accueilli en 2020 37 471 passagers (soit une baisse de 54% vs 2019), une activité contrariée par l’épidémie de la COVID-19 comme l’ensemble des aéroports mondiaux. Dans un contexte 2020 difficile, l’aéroport a choisi de diversifier ses activités et d’étendre sa stratégie. Depuis Juin, l’aéroport accueille sur son site la société TARMAC Aerosave pour des prestations de stockage d’aéronef et de maintenance légère. Les  dirigeants de la plateforme estime qu’ils ont pu maintenir l’emploi en compensant des pertes de revenus de certaines activités par le développement d’autres ressources.

Pour 2021, l’objectif est de développer encore l’activité fret de l’aéroport avec dès ce mois de Janvier, et pour une durée d’un an, un programme régulier de 5 vols/semaine sera mis en place avec Chronopost, une série de vols charter planifiée dans le cadre du Brexit, le maintien et le développement des opérations avec la compagnie Qatar Airways (actuellement 2 à 3 vols sont opérés chaque semaine) et des vols de fret e-commerce Un autre axe de développement en 2021 portera sur le développement de nouveaux marchés sur des segments à forte spécificité (fret périssable, fret pharmaceutique) qui permettront d’optimiser l’infrastructure, et répondront à la certification CEIV Pharma en cours d’obtention. Un objectif global de 30 000 tonnes est fixé pour 2021. Côté passagers, des échanges sont menés avec des opérateurs dans le but d’ouvrir de nouvelles lignes. L’enjeu étant d’arriver à mettre en place de nouvelles destinations pouvant répondre aux besoins des utilisateurs de l’aéroport, via une participation financière limitée, dans un contexte sanitaire en perpétuel évolution. L’activité maintenance sera développée en 2021 avec la mise en exploitation du nouveau hangar de maintenance au cours du 1er trimestre.

Soyez le premier à commenter "Ciel bleu au dessus de Vatry"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.