Cathédrale et Palais du Tau : les euros de Roselyne Bachelot

Comme la presse l’avait annoncé Roselyne Bachelot, ministre de la Culture, a passé la journée de vendredi à Reims.

Si elle a visité la Cathédrale et le palais du Tau, elle était surtout venue signer la convention de restauration du grand orgue, dont le chantier, prévu pour durer entre 3 ans et demi et 4 ans, s’élèvera à 2,6 M€. La Société des amis de la cathédrale de Reims, que préside Bernard Poret, en partenariat avec la Fondation du patrimoine, interviendra à hauteur 850 000 €, le reste étant financé par l’Etat.
Se déclarant particulièrement attachée à la préservation du patrimoine, la ministre a également confirmé qu’en 2021, tant dans le cadre du plan d50relance élaboré par le gouvernement – la culture bénéficiant de plus d’un milliard d’euros – que des crédits ordinaires, 1,2 M€ serait affecté à la réfection du transept et de la toiture de la cathédrale, et 2,5 M€ aux travaux de restauration du Palais du Tau.
Interrogée sur la réouverture des lieux de culture, Roselyne Bachelot a annoncé travailler sur un « cahier des charges résilient » répondant aux besoins de tous les acteurs culturels, petits et grands, afin qu’ils puissent reprendre leurs activités… dès que la crise sanitaire le permettra.
Elle a ensuite rejoint la mairie de Reims pour un entretien informel avec Arnaud Robinet, avant de participer, en début d’après-midi, à une table ronde avec des élus et des acteurs culturels locaux.

Récit: Jacques Préville
Vidéo: ©refletsactuels.fr

Soyez le premier à commenter "Cathédrale et Palais du Tau : les euros de Roselyne Bachelot"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.