Reims: pour les artisans d’art, les salons sont indispensables

Une fois de plus, une fois de trop, le Marché des artisans d’art, ne pourra se dérouler ce week-end au Boulingrin. Une édition virtuelle se déroule jusqu’au 18 avril mais rien ne remplace la rencontre avec le public.

Pour cette première édition de la saison, et après une année 2020 amputée de deux rendez-vous, le marché des artisans d’art devait signer le retour de l’incontournable rendez-vous trimestriel entre grand public et professionnels des métiers d’art sous les Halles du Boulingrin à Reims. Annulé en raison du contexte sanitaire, ses exposants vous donnent néanmoins rendez-vous pour une édition virtuelle jusqu’au 18 avril sur le site internet de la Chambre de Métiers et les réseaux sociaux de l’ensemble des partenaires de cette manifestation.

Evénement centré sur les métiers d’art, au contenu renouvelé à chaque édition, le marché des artisans d’art des halles du Boulingrin est devenu depuis 2017 un rendez-vous trimestriel incontournable entre artisans d’art et grand public. A travers la diffusion de vidéos réalisées au cœur des ateliers des artisans d’art, le public pourra découvrir dans cette édition virtuelle les savoir-faire et créations des professionnels des métiers d’art. Céramique, couture, bijouterie ou ébénisterie, les portes des lieux de création et les secrets de fabrication, les portraits des artisans d’art seront dévoilés au public sur le site internet www.cm-marne.fr et ses réseaux sociaux @artisanat51.
Plusieurs centres de formation, en formation initiale, reconversion professionnelle ou retour vers l’emploi, devaient participer à l’édition du 18 avril et proposer des démonstrations de leurs savoir-faire. Les Compagnons du Devoir, et en particulier les équipes de Muizon, le GIP « Formation tout au long de la vie » et le Pôle Formations des Métiers d’Art de l’Éducation Nationale de l’Académie de Reims proposeront des présentations de leurs formations et techniques via des rencontres virtuelles live sur les réseaux sociaux.

Mais pour les artisans d’art, les salons sont indispensables . « Une grande majorité des artisans d’art n’ont, comme canal de commercialisation, que les salons. Leur modèle économique est très fragile » nous explique, dans cette interview vidéo, Anthony Gasperin, Référent Métiers d’Art au sein de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat « même si l’on entame une démarche de digitalisation, le numérique ne remplacera jamais la rencontre physique d’où l’importance d’essayer au maximum d’organiser le plus rapidement possible à nouveau des salons des expositions pour que les artisans d’art puissent aller à la rencontre du public. »

Une édition en juin est prévue au Boulingrin si les règles sanitaires le permettent.

 

Deux jeu-concours viendront également animer cette édition virtuelle. Le grand public pourra tenter de gagner des cartes cadeaux dans l’une des deux associations-boutiques consacrées aux métiers d’art à Reims et Epernay. Participants réguliers du Marché des artisans d’art, Le Clos Gallice et La Louve Rémoise mettent en jeu des bons d’achat dans leurs boutiques pour les gagnants des jeux-concours.

Le marché des artisans d’art aux halles du Boulingrin est un événement organisé par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de région Grand Est, en partenariat avec la Ville de Reims, et avec le soutien financier du Conseil régional Grand Est. Egalement en collaboration avec le magazine Reflets actuels, France Bleu Champagne Ardenne, les Compagnons du Devoir Grand Est et Ateliers d’Art de France.

Soyez le premier à commenter "Reims: pour les artisans d’art, les salons sont indispensables"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.