James Bond: avec Champagne Bollinger, « Mourir peut attendre »

No Time To Die (Mourir peut attendre), 25ème opus de 007, sortira sur les écrans français mercredi 6 octobre 2021. Daniel Craig y revient pour son cinquième et ultime film en tant que James Bond.

Dans No Time To Die, le célébrissime agent de sa majesté, a quitté ses fonctions et profite d’une vie tranquille en Jamaïque. Sa paix est de courte durée lorsque son vieil ami Felix Leiter de la CIA se présente pour lui demander de l’aide. Sa mission de sauvetage d’un scientifique kidnappé s’avère bien plus dangereuse que prévu, conduisant Bond sur la piste d’un mystérieux méchant armé d’une nouvelle technologie dangereuse.

Une nouvelle fois, Champagne Bollinger accompagne l’agent secret…une collaboration mythique qui dure depuis plus de 40 ans

Champagne Bollinger apparaît pour la toute première fois aux côtés de James Bond dans le roman de Ian Fleming Les Diamants sont éternels, publié en 1956. « L’élégant serviteur de sa gracieuse Majesté ne pouvait choisir que le plus britannique des champagnes » dit la maison d’Aÿ !  Au cinéma, Bollinger apparaît pour la première fois dans Vivre et Laisser Mourir en 1973. La rencontre en 1973 entre Albert R. « Cubby » Broccoli, l’un des producteurs de la saga James Bond au cinéma et Christian Bizot, alors Directeur Général de Champagne Bollinger, devait déboucher sur une amitié jamais démentie depuis entre les deux familles, et pérenniser une association finalement évidente et naturelle entre ces deux mythes qui partagent nombre de valeurs, comme l’excellence, le caractère, ou encore l’élégance.
C’est en 1979, avec la sortie de Moonraker, que Champagne Bollinger devient le champagne officiel du célèbre agent secret britannique. Le partenariat s’est consolidé au fil du temps et constitue désormais une part importante de l’héritage des deux marques.  Daniel Craig s’en va mais la saga continue… « Mourir peut attendre » !

 

 

Source et photo MCG Communication pour Bollinger

Soyez le premier à commenter "James Bond: avec Champagne Bollinger, « Mourir peut attendre »"

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.